• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Municipales à Paris : Bournazel sera l'invité du 19/20 ce soir

Pierre-Yves Bournazel, ici lors de la campagne législative de 2017, vient de se déclarer candidat à l'élection à la mairie de Paris. / © Thomas Samson / AFP
Pierre-Yves Bournazel, ici lors de la campagne législative de 2017, vient de se déclarer candidat à l'élection à la mairie de Paris. / © Thomas Samson / AFP

Pierre-Yves Bournazel y réfléchissait depuis plusieurs mois. Le député et conseiller de Paris (Agir) a décidé de sauter le pas. Il vient de se déclarer candidat à l'élection de la mairie de Paris en 2020.

Par A.B avec AFP

L'élu de centre-droit, Pierre-Yves Bournazel, s'est lancé officiellement lundi dans la bataille des municipales à Paris de 2020 en présentant "une candidature indépendante des partis", a-t-il annoncé dans un entretien au Parisien. "Je suis candidat à la mairie de Paris. Le moment est venu de faire émerger une nouvelle génération au service d'une offre politique inédite pour Paris", explique
l'ancien secrétaire national de l'UMP, 41 ans, dans un entretien au journal mis en ligne lundi soir. "C'est une candidature indépendante des partis, avec la volonté de rassembler largement autour d'une alternative puissante", précise l'élu du XVIIIe arrondissement, qui publie mercredi son premier livre "Revoir Paris" (éditions Fayard).
 

Déjà plus d'une dizaine de candidats à la mairie

Les candidatures se multiplient dans la capitale pour succéder à la maire PS Anne Hidalgo, qui n'a pas encore officialisé sa candidature: à droite (Rachida Dati et Jean-Pierre Le Coq chez LR), chez En Marche (avec Mounir Mahjoubi, Hugues Renson,
Julien Bargeton, Anne Lebreton, et probablement Benjamin Griveaux ou encore Cédric Villani). Mais aussi à gauche avec Nicolas Nonnet-Oulaldj chez les communistes, tandis que les écologistes auront un candidat choisi à l'issue d'une primaire organisée
le 1er juin. David Belliard et le duo Julien Bayou / Antoinette Guhl sont déjà sur les rangs.

Interrogé par le journal sur l'organisation d'une primaire à droite, suggérée par la cheffe de file du groupe LRI (Les Républicains et Indépendants) Florence Berthout, M. Bournazel a balayé cette hypothèse. "Je suis candidat devant les Parisiennes et les Parisiens qui seront les seuls, dans un an, à juger les candidats, leur projet, leur authenticité, leurs compétences", justifie-t-il, estimant que le scrutin municipal de "2020 doit mettre fin au système des partis".
Son projet ? "Lutter contre la pollution, la densification, mettre en place une police municipale armée, apaiser l'espace public, déstresser les Parisiens, lutter contre l'insalubrité", énumère auprès de l'AFP le candidat qui veut "être le maire de la qualité de vie".
 
Les candidats à la mairie de Paris

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus