Municipales à Paris - Pierre-Yves Bournazel s'y "prépare très sérieusement"

La droite se prépare aux municipales parisiennes. Le député Agir (scission des Républicains) Pierre-Yves Bournazel et conseiller de Paris a affirmé s'y "préparer très sérieusement" même s'il n'a pas formalisé officiellement sa candidature. Il était l'invité de Dimanche en Politique.

Le député et conseiller de Paris (Agir), Pierre-Yves Bournazel, invité de Dimanche en Politique, a affirmé se préparer à la candidature à la mairie de Paris.
Le député et conseiller de Paris (Agir), Pierre-Yves Bournazel, invité de Dimanche en Politique, a affirmé se préparer à la candidature à la mairie de Paris. © France 3 Paris - Île-de-France
La route est longue lorsque l'on est candidat à la mairie de Paris. Et Jean-Yves Bournazel, député et conseiller de Paris (Agir), veut prendre de l'avance. "J’y réfléchis, je me prépare très sérieusement, mais cela ne se décrète pas, cela se construit", a-t-il déclaré sur Dimanche en Politique, sur France 3 Paris – Île-de-France.

Interrogé sur les raisons d’un possible renoncement, l’élu du 18e arrondissement a répondu qu’il "ne se posait pas la question dans ce sens".  
durée de la vidéo: 01 min 41
Pierre-Yves Bournazel, invité de Dimanche en Politique, se prépare à la candidature à la mairie de Paris ©France 3 Paris - Île-de-France
 

"Sortir des logiques partisanes"

Il a constitué 12 groupes de travail avec des personnalités venant "de la société civile, de la gauche, de la droite, du centre, qui ont une vision partagée de Paris, qui ont envie d’une nouvelle gouvernance, plus horizontale, plus à l’écoute des citoyens".

Cet ancien élu Les Républicains souhaite construire un projet hors des questions partisanes et de citer en exemple sa position sur le glyphosate à l’Assemblée nationale. "Je suis le seul député parisien à avoir voté l’interdiction du glyphosate. Nous étions 35 en France. Est-ce de gauche, est-ce de droite ? Non c’est efficace sur le plan écologique. Mais lorsque madame Hidalgo met fin de façon autoritaire à Autolib', ce n’est pas écologique. Il faut sortir des logiques partisanes".
 

Plusieurs candidats LREM

Une démarche trans-partisane sur le modèle développé par le mouvement En Marche. Chez les macronistes, plusieurs candidats potentiels avancent leurs pions à commencer par Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Originaire de Saône-et-Loire, il s’est fait élire en 2017 sur la 5e circonscription de Paris avant de laisser son fauteuil de député à sa suppléante Elise Fajgeles pour rejoindre le gouvernement.

Pierre-Yves Bournazel, lui avance son ancrage local. "J’aime Paris et sa diversité. Je dis que connaitre bien Paris, connaitre la diversité de ses quartiers et de sa population ne s’improvise pas. Et au fond, quand on connait bien les institutions de Paris et que l’on est compétent sur les dossiers, cela peut être quelques atouts non négligeables et c’est ce que je voudrais faire valoir".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections