Cet article date de plus de 7 ans

Municipales à Paris: Jacob appelle la droite à se rassembler derrière NKM

Le patron des députés UMP, Christian Jacob, a appelé jeudi la droite parisienne à se "rassembler" derrière la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet pour les municipales, jugeant les listes dissidentes  "très pénalisantes"
Le député de Seine-et-Marne (4e circonscription) et porte-parole du groupe UMP à l'Assemblée nationale s'est chargé des attaques contre Christiane Taubira. Il a également multiplié les rappels au règlement.
Le député de Seine-et-Marne (4e circonscription) et porte-parole du groupe UMP à l'Assemblée nationale s'est chargé des attaques contre Christiane Taubira. Il a également multiplié les rappels au règlement.
Le patron des députés UMP, Christian Jacob, a appelé jeudi la droite parisienne à se "rassembler" derrière la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet pour les municipales, jugeant les listes dissidentes  "très pénalisantes". "Nathalie a aujourd'hui tous les éléments pour pouvoir gagner. Maintenant gagner Paris, c'est difficile (...). C'est pour ça que la droite doit être unie, elle doit être rassemblée, ce n'est pas encore le cas complètement aujourd'hui à Paris", a reconnu M. Jacob sur RTL.

"Ce qu'on peut formuler c'est que sur les quelques jours qui viennent, on se rassemble, c'est la seule manière de gagner Paris", a-t-il ajouté.
Et le député de Seine-et-Marne de déplorer "ces listes dissidentes", qui "sont pour nous très pénalisantes". "J'en appelle à la responsabilité de tous ceux qui sont tentés par faire briller leur étoile par la dissidence. C'est pas comme ça qu'on gagne".

Le 21 décembre, Charles Beigbeder, évincé de la deuxième place sur la liste de droite dans le VIIIe arrondissement, a annoncé vouloir constituer une liste de
droite "libre et indépendante", dissidente de celle conduite par Mme Kosciusko-Morizet. Il doit donner des précisions sur ses intentions le 7 janvier.
Après l'accord, mercredi, entre NKM, Jean-Louis Borloo (UDI) et Marielle de Sarnez (MoDem) pour des listes d'union, une nouvelle dissidente est apparue. Roxane Decorte (UMP), évincée de la deuxième place par Fadila Méhal (MoDem), a annoncé dans la foulée son intention de conduire sa propre liste dans le XVIIIe.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 les républicains politique