Pour l'ouverture de Paris Plages, le bassin de la Villette accueille un cinéma... sur l'eau

Exit les séances de cinéma à bord d'une simple voiture. À l'occasion de l'ouverture de Paris Plages, la capitale a organisé samedi un "drive-in" flottant, à bord d'une trentaine de bateaux électriques. Les 150 chanceux autorisés à y prendre place ont été tirés au sort parmi 70.000 participants.

Face au succès de l’opération, le drive-in flottant pourrait de nouveau être organisé l’an prochain.
Face au succès de l’opération, le drive-in flottant pourrait de nouveau être organisé l’an prochain. © France 3 Paris Île-de-France
Un drive-in ciné… sur l’eau. C’est le concept proposé par la ville de Paris à l’occasion de l’ouverture de Paris Plages, faute de pouvoir organiser – Covid oblige - le traditionnel cinéma en plein air sur les Champs Élysées. La séance a eu lieu samedi 18 juillet sur le bassin de La Villette.

150 participants sur 38 bateaux électriques

Le choix du film n’a rien d’un hasard. Pour ce tout premier ciné flottant, c’est Le Grand bain, de Gilles Lellouche, qui a été projeté sur le grand écran face auquel 150 chanceux tirés au sort ont pu embarquer à bord de l’un des 38 bateaux électriques affrétés spécialement pour l’événement.
"On a été appelés hier et on était hyper contents", raconte une participante, qui a pris place à bord de l’une des embarcations aux côtés de son ami. Au total, quelque 70.000 personnes avaient participé au tirage au sort. "Je me sens encore plus chanceuse", poursuit la jeune femme.

"Je connaissais en voiture, mais en bateau, c’est la première fois. Ca change, c’est totalement différent", explique un autre spectateur, évoquant le "drive-in", ou "ciné-parc", popularisé aux États-Unis dans les années 1950 et 1960, et revenu en force cette année à la faveur de la crise sanitaire.

Le drive-in flottant pourrait de nouveau être organisé l'an prochain

Les années précédentes, la séance de cinéma marquant l’ouverture de Paris Plages avait lieu face à l’Arc de Triomphe sur les Champs-Élysées. Mais avec la crise du coronavirus, le concept a dû évoluer et les organisateurs "ont dû s’adapter", explique Michaël Courcoux, directeur général de l’agence événementielle Ubi Bene, insistant sur le succès remporté par le drive-in flottant.

Sur le quai, 150 autres spectateurs profitent du film sur des transats, un casque vissé sur les oreilles. "On a un écran immense, on est au bord de l’eau, on est au top", s’enthousiasme une spectatrice au sol. Cette séance inédite semble avoir fait l’unanimité. Aussi, face au succès de l’opération, le drive-in flottant pourrait de nouveau être organisé l’an prochain, même si le Covid n'est plus.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs insolite cinéma culture