Paris – Des militants du Droit Au Logement rassemblés pour dénoncer la politique envers les mal-logés

Chaque année, les membres de l'association Droit Au Logement (DAL) se rassemblent ce jour de Noël devant le ministère du Logement, dans le VIIe arrondissement de Paris. Ils dénoncent la politique du gouvernement à l'égard des mal-logés.

Une centaine de membres du Droit Au Logement se sont rassemblés devant le ministère du Logement ce mardi 25 décembre.
Une centaine de membres du Droit Au Logement se sont rassemblés devant le ministère du Logement ce mardi 25 décembre. © France 3 Paris Ile-de-France
Au DAL, les Noëls se suivent et se ressemblent. Depuis 10 ans, les mal-logés se retrouvent devant le ministère du Logement. Ils espèrent tous trouver un jour, un toit.

"Chaque année, à chaque permanence, des dizaines, des centaines de personnes viennent nous voir. Heureusement le DAL et d'autres associations existent pour recevoir ces familles-là", explique un bénévole. Ikram et Sofian ont trois enfants, mais pas de logement. Leur première demande à la mairie de Paris date de 2014. "Je me bats pour mes enfants parce qu'ils sont tout le temps malades. Il y a des certificats du médecin, ils sont asthmatiques. J'espère un logement le plus vite possible", raconte cette mère de famille.
durée de la vidéo: 01 min 43
Des militants du Droit Au Logement rassemblés pour dénoncer la politique envers les mal-logés ©France 3 Paris Ile-de-France
 

300 propositions de logements obtenues en 2019

En 2019, le DAL a obtenu des propositions de logements pour plus de 300 familles. L'association n'a jamais cessée de lutter.

"Ils ont beau mettre quelques centaines de millions d'euros par an en plus, cela ne change rien parce que c'est le puit sans fond. Tant que l'on ne s'attaquera pas aux causes profondes de la crise du logement, c'est-à-dire la spéculation immobilière, le logement cher, on ne règlera pas la question des sans-abris", pense Jean-Baptiste Eyraud, président du mouvement.

Il y aurait en France 3 millions de logements vides dont 120.000 à Paris. Le DAL espère toujours l'application de la loi de réquisition.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société vie associative manifestation économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter