• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : enterrements le dimanche, la colère des syndicalistes

Les agents de la ville de Paris sont opposés au projet d'inhumation le dimanche / © Virginie De La Haute Maison
Les agents de la ville de Paris sont opposés au projet d'inhumation le dimanche / © Virginie De La Haute Maison

Les agents administratifs des cimetières parisiens et de la petite couronne protestent contre le projet de la mairie de Paris d'autoriser les inhumations le dimanche. Jusque là soumis à dérogation, les enterrements du dimanche sont de plus en plus demandés par les familles. 

Par Yannick Le Gall

Enterrer ses proches un dimanche : une demande récurrente des familles à Paris et en petite couronne. Une demande en passe d'être autorisée par la mairie de Paris. Finies les dérogations, les familles auront désormais le choix pour inhumer leurs proches. 

Mais le projet est massivé rejeté par les agents administratifs de la ville de Paris. A 90%, ils se sont prononcés contre, avec à la clé, un mouvement de grève inédit...devant les cimetières". 

"Nous avons le droit à une vie de famille"

Pour les 45 agents administratifs concernés, ce projet est ressenti comme injuste. "On nous parle de primes d'astreinte, mais nous voulons avant tout garder notre dimanche de repos. Nous avons le droit à une vie de famille comme tout le monde", explique Thierry Lasne, fossoyeur au cimetière de Pantin et délégué CGT. 

Une prime de 200 à 300€ pour 4 heures de travail 

De son côté, la mairie de Paris estime que les contreparties financières proposées sont intéressantes. Et relativise l'importance des changements de planning pour les agents. 
"Les agents seront obligés de travailler toutes les 5 à 8 semaines sous forme d'astreinte", indique Pénélope Komitès, adjointe PS en charge des cimetières à la mairie de Paris. "Et leur rémunération variera de 200 à 300 euros pour 4 heures de travail".

La réforme devrait entrer en vigueur fin 2019. La mairie de Paris prévoit le recrutement de 17 agents administratifs et d'accueil. 

Les syndicats appelent à une nouvelle mobilisation lundi 18 mars. 

 

projet d'enterrements le dimanche à Paris

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus