Paris. Indignation après une nouvelle agression homophobe contre deux femmes

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT. / © MAXPPP
Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT. / © MAXPPP

Deux femmes ont été la cible d'une agression homophobe, lundi soir, place de la République, à Paris. Une nouvelle attaque dans la capitale qui suscite de nombreuses réactions d'indignation.

Par France 3 Paris IDF/ET

Lundi soir, une nouvelle agression à caractère homophobe a eu lieu, place de la République, à Paris. Deux femmes ont été prises à partie, alors qu'elles se trouvaient assises sur un banc, sur cette place de la capitale. Un homme s'en est pris à elles, leur proférant des insultes homophobes, et frappant l'une des deux jeunes femmes au visage. Une plainte a été déposée au commissariat du 20ème arrondissement de Paris.
Il s'agit d'une énième agression de ce type en à peine un mois, à Paris. Une série qui suscite un certain nombre de réactions d'indignation, notamment sur les réseaux sociaux. 
Sur Twitter, le président de SOS Homophobie Joël Deumier  a ainsi dénoncé cette nouvelle agression lesbophobe. Le militant associatif voit dans "les discours stigmatisants sur les familles homoparentales et les LGBT" "une cause de ce regain". Selon Joël Deumier, ces agressions "deviennent quasi quotidiennes".
Toujours du côté des associations LGBT, Lyes Alouane, de l'association Stop Homophobie, et lui-même déjà victime de plusieurs agressions homophobes, dénonce cette attaque à Paris, "ville LGBT+ friendly". Il interpelle sur Twitter Anne Hidalgo, la maire PS de la capitale, suite à cette affaire.


"Émotion et colère"

Les politiques de la capitale ont également réagi. C'est le cas de la maire du 10ème arrondissement Alexandra Cordebard, qui dit apprendre "avec émotion et colère l’agression homophobe dont a été victime un couple de jeunes femmes place de la République". "Je tiens à les assurer de mon profond soutien et de ma détermination à lutter contre les obscurantismes, loin des valeurs de notre ville", écrit-elle.
Sur Twitter, l'adjoint PCF au logement Ian Brossat s'interroge : "Faudra-t-il encore attendre longtemps avant que deux femmes, deux hommes, puissent s'aimer librement sans craindre de se faire frapper ?"
Enfin, Gaspard Gantzer, en lice pour les élections municipales de 2020 à Paris, s'est lui aussi exprimé. Le socialiste parle d'une "agression intolérable". "Que le coupable soit vite condamné pour son acte", écrit-il.
Le 6 octobre dernier, deux hommes qui s'embrassaient dans une rue du 19ème arrondissement de Paris avaient été roués de coups. Au mois de septembre, c'est un jeune acteur qui avait été agressé en raison de son orientation sexuelle, dans le quartier de Belleville, toujours dans le 19ème arrondissement de la capitale. Autant d'agressions qualifiées "de plus en plus sournoises", par l'association Stop Homophobie.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des taxis ambulanciers du Val d'Oise se disent victimes de contrôles abusifs de la Sécurité Sociale

Les + Lus