• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris - Les magasins des Zones Touristiques Internationales resteront bien ouverts le dimanche

Des clients attendent devant les Galeries Lafayette à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Des clients attendent devant les Galeries Lafayette à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP

A Paris, dans les 12e, 13e et 17e arrondissements, des magasins menacés de fermeture le dimanche vont finalement bien pouvoir ouvrir. Le tribunal administratif avait pourtant annulé le classement de leur quartier en ZTI. Mais le ministère de l'Economie a contourné la décision.

Par Marc Taubert

Il n'est pas encore 11 heures ce dimanche 22 juillet, et des clients attendent devant l'avenue des Ternes à Paris. Dans ce quartier, les habitants semblent plébisciter l'ouverture des commerces 7 jours sur 7.

Dans ce quartier, les ouvertures dominicales auraient pu prendre fin, car des 12 Zones Touristiques Internationales (ZTI) créées il y a 2 ans, la justice en a annulé trois, dont celle de l'avenue des Ternes, pas assez fréquentées par des visiteurs étrangers pour conserver ce statut. Mais le gouvernement a décidé de prendre des nouveaux arrêtés pour maintenir les ouvertures dominicales dans les trois quartiers.
 

Satisfaction à droite

L'avenue des Ternes sera rattachée au secteur Champs-Elysées tandis que la Porte Maillot, avec son palais des Congrès deviendra à elle-seule une nouvelle ZTI. Une satisfaction pour les élus de droite et les proches d'Emmanuel Macron au Conseil de Paris.

"Je rappelle que le dimanche à Paris, c'est le deuxième jour en chiffre d'affaires pour les commerces parisiens donc c'est très important et ici on a vu vraiment l'évolution sur deux ans. La décision de justice était une catastrophe pour les commerces", affirme Éric Scherrer, président syndicat UNSA Commerce. 
 

Des syndicats vont aller en justice

Les syndicats opposés au travail dominical devraient contester en justice ce redécoupage avec un nouvel argument : les emplois promis ne seraient pas au rendez-vous. "Maintenant nous avons le bilan social de ces entreprises et on voit bien en année pleine, avec l'ouverture le dimanche, que nous sommes à peine 70 emplois créés alors que la promesse pour les seules Galeries Lafayette était de plus de 1.000 emplois créés", indique Eric Scherrer, Président syndicat UNSA Commerce.
Le débat devrait se poursuivre lors de la prochaine campagne municipale. Les soutiens du président de la République à Paris plaident pour une simplification : la possibilité d'ouvrir tous les commerces le dimanche à Paris.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus