• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris - Municipales 2020 : un sondage donne une légère avance à Anne Hidalgo face à En Marche

La maire de Paris Anne Hidalgo aux côtés de Benjamin Griveaux (illustration, 2017). / © MAXPPP/MAXPPP
La maire de Paris Anne Hidalgo aux côtés de Benjamin Griveaux (illustration, 2017). / © MAXPPP/MAXPPP

Publié dans le JDD près d’un an avant l’élection, la pertinence même du sondage peut certes sembler toute relative. Selon l’étude, réalisée par l’Ifop, l’actuelle maire de Paris devancerait (de peu) l’ensemble de ses potentiels concurrents.
 

Par PDB

Que faut-il retenir du sondage réalisé par l’Ifop pour le Journal du Dimanche, sorti ce 24 mars en vue des prochaines élections municipales de 2020 ?

Pour résumer les chiffres, plusieurs hypothèses sont testées au premier tour. Avec Benjamin Griveaux dans le rôle du chef de file En Marche, ce dernier – dont le résultat serait estimé à 22 % – serait devancé de deux points par Anne Hidalgo, à 24 %.
Dans le cas d’une candidature de Mounir Mahjoubi (20 %), l’écart entre En Marche et la maire (23 %) semble légèrement se creuser. Même situation avec Cédric Villani (20 %, contre 24 % alors pour Anne Hidalgo).
 

Anne Hidalgo en tête, mais avec un écart souvent placé dans la marge d’erreur

Les différents écarts calculés se situent donc souvent dans la marge d’erreur, ce qui affaiblit forcément les différentes tendances et analyses possibles. En cas de second tour, Anne Hidalgo pourrait disposer ceci dit de réserves de voix importantes du côté des Verts, selon le déroulé de la campagne à venir.
En plus des prétendants En Marche, le même sondage teste la candidature de Rachida Dati (LR), estimée à 16 % dans l’hypothèse Griveaux, et 15 % dans les hypothèses Mahjoubi et Villani. Toujours à droite, Pierre-Yves Bournazel (Agir) recueillerait 6 à 7%.

Florence Berthout (LR) se placerait elle à 14 % dans une hypothèse Hidalgo-Griveaux, Bournazel descendant à 4,5 %.

Les Verts, membres de la majorité, estimés de 10 à 11 % selon les hypothèses

A gauche, et toujours selon les différentes hypothèses, les écologistes seraient crédités de 10 à 11 %, et La France insoumise de Danielle Simonnet de 8 %.

Le RN recueillerait, lui, de 6 % à 7 %. En bas de tableau, Gaspard Gantzer (Parisiennes, Parisiens) – ex-communiquant de François Hollande – obtiendrait de 3 à 5 %. Marcel Campion, le « roi des Forains », serait placé autour de 1 %.

A noter que l’enquête de l’Ifop a été lancée en ligne, sur un échantillon de 1 079 sondés représentatifs de la population parisienne, âgés de 18 ans et plus. Le tout, réalisé entre le 14 et le 21 mars dernier.

 

Sur le même sujet

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture

Les + Lus