• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris, ville quasi à l'arrêt, samedi avec l'acte IV des manifestations des gilets jaunes 

Lors de sa conférence de presse ce 7 décembre, Anne Hidalgo a présenté le dispositif instauré par la Mairie de Paris pour faire face à la 4e manifestation hebdomadaire des Gilets jaunes. / © Florie Castaingts - France 3 Paris - Île-de-France
Lors de sa conférence de presse ce 7 décembre, Anne Hidalgo a présenté le dispositif instauré par la Mairie de Paris pour faire face à la 4e manifestation hebdomadaire des Gilets jaunes. / © Florie Castaingts - France 3 Paris - Île-de-France

Musées, parcs, vélib', de nombreux services ne seront pas accessibles samedi 8 décembre, jour des manifestations de l'acte IV des gilets jaunes. La maire de Paris appelle à "prendre soin de Paris" qui "appartient à tous les Français".

Par Aude Blacher

"C'est une tristesse immense de voir demain notre ville en partie à l'arrêt." Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris a détaillé ce vendredi matin les mesures prises avant la 4e manifestation des gilets jaunes. Et annoncé l'activation d'une cellule de crise de la Ville en lien avec la préfecture.

Samedi, la ville de Paris devrait notamment diffuser des messages sur les réseaux sociaux ou sur les panneaux d’affichage municipaux pour dire aux gens d’éviter certains secteurs.

Les gilets jaunes sont en effet attendus à plusieurs endroits : aux abords de l’Elysée, sur les Champs-Elysées, mais aussi à Bastille, République, Denfert-Rochereau… "2000 éléments de mobilier urbain dans les zones à risque", dont des centaines de grilles d'arbre, de barrières de chantier et plus de 200 colonnes à verre ont été enlevés pour éviter leur utilisation "comme arme par des casseurs", a énuméré Anne Hidalgo.
 

Fermeture de nombreux bâtiments publics

La municipalité a également décidé la fermeture préventive des bâtiments municipaux, centres culturels et sociaux, gymnases, stades, de 158 stations Vélib et l'annulation de neuf marchés alimentaires (Aligre dans le 12e arrondissement, Saint-Honoré dans le 1er, Edgar-Quinet dans le 14e, Président-Wilson dans le 16e, Cours de Vincennes dans le 12e, Baudoyer dans le 4e, Amiral Bruix dans le 16e, Ledru-Rollin dans le 12e, Saint-Didier dans le 16e).

La décision également été prise de fermer plusieurs musées : le Musée d’Art moderne, le Musée Cernuschi, la Maison de Victor Hugo, le Musée Cognac-Jay, la Crypte archéologique de l’île de la Cité, les Catacombes de Paris. Mais également le Grand Palais, le Palais de la Découverte, le musée de l'Homme, le musée des Arts et Métiers. A l'Hôtel de Ville, l'exposition "Photographier Paris", l'espace Paris Rendez-Vous et l'Office du tourisme n'ouvriront pas non plus ce samedi. Les maires d'arrondissement pourront décider de fermetures préventives complémentaires, a précisé Anne Hidalgo.

Également fermés : 33 parcs et jardins dans les secteurs des Champs-Élysées, de la place Saint-Augustin, de la Bastille et de l’Hôtel de Ville, aux abords de la place Charles de Gaulle-Etoile, de la place de l’Opéra, de République, de Denfert-Rochereau, de la place d’Italie, de la place du 18 juin 1940. Et aux abords de l’Assemblée nationale, de Matignon, du ministère des Finances et de la place du Trocadéro.
 

Grands magasins et commerces

Les commerçants mais aussi les établissements de nuit situés dans les secteurs des Champs-Élysées, du Palais de l'Élysée et des avenues Matignon, Montaigne et Franklin Roosevelt ont quant à eux reçu des prescriptions de sécurité de la part de la Préfecture de Police.

Par précaution, les grands magasins parisiens (Galeries Lafayette, BHV Marais et les enseignes du groupe Printemps) seront également fermés, dans les secteurs des Champs-Élysées et de l'Opéra, mais aussi à Montparnasse et Nation.

La maire de Paris a adressé un message aux gilets jaunes : "Nous entendons gronder une colère, colère légitime. La colère de ceux qui ne parviennent pas à boucler leurs fins de mois et qui se sentent oubliés par la République. A ce titre s'exprimer, manifester est un droit. Je le respecte sincèrement." 

Et d'appeler au calme, à la sérénité, et au sang-froid : "La violence est contraire aux valeurs de notre République. Samedi, prenez soin de Paris parce que Paris appartient à tous les Français."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus