Plaisanteries sur le handicap mental dans “Les Grosses Têtes” : le comte de Paris saisit le CSA

Le comte de Paris Henri d'Orléans, en 2011. / © DAMIEN MEYER / AFP
Le comte de Paris Henri d'Orléans, en 2011. / © DAMIEN MEYER / AFP

Le comte de Paris a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel après des propos tenus dans "Les Grosses Têtes" sur RTL par des chroniqueurs de l'émission, au sujet du handicap mental de son fils aîné, décédé en décembre dernier.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Le comte de Paris Henri d'Orléans a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel après des propos tenus par des chroniqueurs de l'émission "Les Grosses Têtes", sur RTL, le 2 janvier.

Dans cette émission, la question du décès, en décembre dernier, du fils aîné du comte de Paris, le prince François de France, a donné lieu à des plaisanteries au sujet du handicap mental dont ce dernier souffrait.

Atteinte à la dignité humaine

Vendredi, le CSA a reçu un courrier du comte de Paris, qui indique le saisir "au nom de tous les enfants handicapés de France, pour atteinte à la dignité humaine".

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus