Policière tuée accidentellement à Paris : deux adjoints de sécurité suspendus

Deux personnes ont été suspendues après la mort d'une policière dimanche dans les locaux de la police judiciaire de Paris. Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte. Selon les premiers éléments, le suspect qui s'amusait avec une arme, aurait tiré accidentellement sur sa collègue

L'auteur du tir accidentel qui a tué une fonctionnaire de police dimanche dans les locaux de la police judiciaire, ainsi qu'un adjoint de sécurité témoin de la scène, ont été suspendus de leurs fonctions, a-t-on appris lundi auprès de la Préfecture de police. Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a également demandé à la Direction générale de la police nationale (DGPN) la suspension d'un gardien de la paix, lui aussi présent au moment des faits.

L'auteur du tir mortel est un adjoint de sécurité âgé de 27 ans. Il a été placé en garde à vue après les faits. Le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête pour "homicide involontaire", a saisi l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN), la "police des polices", après ce drame survenu dimanche après-midi près de l'accueil du 36, rue du Bastion, le nouveau siège de la police judiciaire parisienne.
Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect se serait amusé avec une arme et aurait tiré accidentellement sur sa collègue, une gardienne de la paix âgée de 28 ans, la blessant mortellement à la tête. 
    

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité