Les policiers manifestent en silence devant les tribunaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF

Les policiers étaient invités à manifester de 13 h à 13 heures 30 devant les tribunaux de France pour dénoncer le "laxisme" de la justice avec les agresseurs des forces de l'ordre. Un appel lancé par l'intersyndicale Alliance, Synergie Officiers, l'Unsa et des syndicats de commissaires.

Les policiers étaient invités à manifester mardi, de 13 heures à 13h30, devant les tribunaux de France. Il s'agit d'un appel à la mobilisation lancée par une intersyndicale Alliance, premier syndicat des gardiens de la paix, Synergie Officiers, Unsa et des syndicats de commissaires SCPN et SICP.

A Paris, environ 150 personnes, selon l'AFP, se sont réunies devant les grilles du palais de justice. Une centaine ont également manifesté à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, et une quarantaine à Évry, dans l'Essonne.

Au neuvième de la journée de grogne des policiers, les syndicats tentent de reprendre la main sur le mouvement lancé par la base. Depuis lundi 17 octobre, les policiers manifestent chaque soir pour protester contre leurs conditions de travail et les violences dont ils sont la cible. Quatre d'entre eux ont été blessés, dont deux grièvement, lors d'une attaque au cocktail Molotov, le 8 octobre dernier, à Viry-Châtillon, dans l'Essonne.

Cadre juridique d'emploi des armes

Alors que le chef de l'Etat doit recevoir les syndicats mercredi, ces derniers réclament une mise à l'ordre du jour de la "révision du cadre jurique d'emploi des armes" et la "mise en place de peines plancher pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre et services de secours", créées sous la droite et abrogées sous François Hollande. Elle exige également "l'alignement de la répression des outrages à personne dépositaire de l'autorité publique sur celle des outrages à magistrats dont les peines sont doubles". 



Cette manifestation de mardi est condamnée par l'Union syndicale de la magistrature. Pour le premier syndicat de magistrats, "manifester devant les tribunaux est une énorme erreur (...) Vouloir faire pression sur les juges, c'est inadmissible".



Deux manifestations mercredi à Paris

Une nouvelle journée de manifestation aura lieu mercredi. Les policiers protestataires appellent à un rassemblement devant l'Assemblée nationale, hors de tout cadre syndical, peu avant 14 heures. Le syndicat Unité-SGP police FO, deuxième syndicat des gardiens de la paix, a appelé de son côté à une "marche de la colère policière et citoyenne", à partir de midi.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité