PORTRAIT. Législatives 2022 : "Cela va être un quinquennat difficile", Benjamin Haddad, des think tank américains au Palais Bourbon

Le macroniste Benjamin Haddad, a été élu ce dimanche député de Paris dans un fief de droite : le XVIe arrondissement. Avec 53,2% des suffrages, il l'emporte sur le maire et avocat Francis Szpiner, l'un des 2 derniers candidats LR de la capitale.

Secrétaire national de l'UMP entre 2011 et 2014, ce nouveau député vient de la droite à qui il a raflé ce dimanche un bastion parisien: la 14e circonscription, partie du cossu XVIe arrondissement où son adversaire LR Francis Szpiner espérait succéder à Claude Goasguen, l'ancien député-maire décédé en 2020.

"Quand je vois le résultat au niveau national, quand je vois l'extrême gauche et l'extrême droite à leur plus haut,  ça va être un quinquennat difficile dans lequel on a besoin de continuer à réformer, à transformer notre pays. Donc je reçois [cette victoire, Ndlr] avec beaucoup d'honneur et de gravité", a-t-il déclaré dimanche soir au micro de France 3 Paris Île-de-France.

Dans un tweet, il exprime sa gratitude aux électeurs qui lui ont fait confiance. A 36 ans, il rentre donc pour la première fois à l'Assemblée nationale, battant un baron de la droite, Francis Szpiner.

Des tkink-tank américains...

Né dans l'arrondissement, ce diplômé de Sciences Po Paris -où il s'est spécialisé dans les affaires internationales qu'il enseigne depuis dans la même maison - et de HEC s'est expatrié aux Etats-Unis pour travailler dans deux centres de recherche de Washington: le Hudson Institute puis l'Atlantic Council, dont il dirigea la branche Europe avant de rentrer en France pour faire campagne.

Il a rédigé "Le paradis perdu", un livre sur les relations entre les deux continents, "plaidoyer pour une Europe souveraine sur le plan militaire, énergétique et technologique", explique-t-il sur son site de campagne.

Le chercheur en relations internationales a rejoint Emmanuel Macron "dès la création d'En Marche en 2016 pour défendre un projet optimiste de renouveau", explique-t-il encore.

...A l'Assemblée nationale

Après cette première campagne réussie, l'élu de l'ouest parisien liste parmi ses priorités à l'Assemblée "la sécurité des Français" et "la transition environnementale", lui qui prône "une stratégie européenne de soutien aux énergies renouvelables et au nucléaire".

Dans les derniers jours de la campagne, Benjamin Haddad a poussé le gouvernement à faire marche arrière sur un projet de centre de soins pour toxicomanes qui suscitait une opposition grandissante chez les riverains.