• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Avec le PSG Judo, le club espère aussi atteindre les sommets

Le PSG judo s'est installé dans un dojo du XIIIe arrondissement de Paris. / © France 3 Paris - Île-de-France
Le PSG judo s'est installé dans un dojo du XIIIe arrondissement de Paris. / © France 3 Paris - Île-de-France

Depuis l'automne 2018, le PSG Judo reprend vie. Sous la houlette de Teddy Riner, le club a formé une école ouverte à tous et une autre qui entend former des champions, et pourquoi pas, récolter des médailles aux prochains Jeux Olympiques.

Par Jean-Philippe Lemaire avec MT

Bienvenu au tout nouveau Paris Saint-Germain Judo. Un club qui compte dans ses rangs une légende vivante, Teddy Riner, qui effectue un retour aux sources : "je suis un enfant de ce club. Mon premier club a été le Paris Saint-Germain, c'est là où j'ai fait toutes mes gammes, là où je suis né. Lorsqu'on m'a proposé de refaire cette histoire, de cette belle équipe, j'ai dit oui."

Le club a deux entités, une école ouverte à tous, et ce que l'on pourrait appeler une masterclass composée d'une quinzaine de jeunes garçons et filles choisis parmi les meilleurs de leur catégorie. Le but, progresser pour atteindre le plus haut niveau. Forcément, les conseils d'un double champion olympique, cela peut aider.

"Il a l'habitude sur des choses, et quand il nous voir faire, il nous conseil. C'est un autre regard que les professeurs. C'est comme une famille, on se sent comme chez nous", raconte Faiza Mokdar.
Avec le PSG Judo, le club espère aussi atteindre les sommets
Intervenants : Teddy Riner, PSG Judo; Faiza Mokdar, PSG Judo; Nicolas Mossion, entraîneur PSG judo; Yhonie Goueffon, PSG judo - France 3 Paris - Île-de-France - Jean-Philippe Lemaire, Louise Simondet et Mikaël Bué
 

L'histoire d'une renaissance

C'est en fait la renaissance d'un club. Parce que du temps du PSG omnisport, il y avait une section judo. De 1992 à 2002, avec notamment David Douillet ou encore Djamel Bouras, actuel président du club.

Un PSG judo qui veut accompagner ces jeunes judokas qui font partie des structures fédérales comme l'UNICEP pour leur apporter un plus dans leur formation. "Le but ce n'est pas d'avoir des champions mais d'en faire des champions, de former des champions. C'est pour cela qu'aujourd'hui, le recrutement est axé uniquement sur les jeunes, pour les accompagner, les faire progresser, évoluer pour que demain, notamment aux jeux 2024, on ait des champions", explique Nicolas Mossion, un entraîneur.

La famille Paris Saint-Germain accueille un dernier né qui compte bien suivre le même chemin que ses glorieux ainés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avec le PSG Judo, le club espère aussi atteindre les sommets

Les + Lus