La célèbre enseigne parisienne avait été saccagée le 16 mars dernier en marge du 18e samedi de mobilisation des Gilets jaunes. Le Fouquet's avait alors dû fermer ses portes pour travaux.

Après quasiment quatre mois de travaux, la brasserie du Fouquet's située sur les Champs-Elysées a rouvert ses portes, comme prévu, pour les festivités du 14-Juillet. "Quand on est fermé, quatre mois, c'est long !", explique Géraldine Dobey, la directrice générale. "Mais il fallait refaire les structures des vérandas de nos terrasses à l'identique. C'est du sur-mesure et ça prend du temps. Nous avons voulu garder l'esprit du Fouquet's pour que les clients le retrouve comme avant."

Ce samedi matin, les 110 employés étaient de retour aux fourneaux pour assurer le service du midi. Ce déjeuner sera servi uniquement aux clients habitués, sur invitation. L'enseigne accueillera de nouveau le public dimanche matin pour son brunch (réservations complètes).
 
Géraldine Dobey n'a pas voulu revenir sur les événements de mars. De son côté, le groupe Barrière, propriétaire du Fouquet's, n'a pas indiqué le coût des travaux, ni la perte de chiffre d'affaires sur la période. Mais il a comparé les 4 mois de la réfection avec les 5 à 6 mois de travaux nécessaires pour rénover entièrement le Grand Hôtel de Dinard. Le groupe Barrière possède 33 casinos, dont six à l'étranger, mais également 18 hôtels et plus de 120 restaurants et bars.

Une femme de 30 ans, soupçonnée d'avoir volé des fourchettes, un tabouret et une salière au Fouquet's le jour des événements, passera en procès le 11 octobre devant le tribunal correctionnel de Paris.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité