• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Témoignage. Après le passage d'Irma, “l'inquiétude” d'une Francilienne pour les autres îles

Illustration. Photo prise le 6 Septembre, sur la plage de Gosier, en Guadeloupe / © AFP
Illustration. Photo prise le 6 Septembre, sur la plage de Gosier, en Guadeloupe / © AFP

A quelques kilomètres près, la Guadeloupe a échappé à la fureur d'Irma. Sur l'île, les dégâts sont minimes. Christine, une Francilienne est soulagée mais reste inquiète pour les autres îles.

Par France 3 Ile de France / EB

Alors que l'ouragan de force 5 frappait de plein fouet Saint-Barthélemy et Saint-Martin mercredi au petit matin, l'alerte rouge était levée sur l'île de la Guadeloupe. Ce jeudi, Christine est soulagée, sa maison située sur la commune de Saint-François sur Grande-Terre n'a subi aucun dégât. "Même la baie vitrée a résisté."
Les dégâts sont minimes sur l'île, explique encore Christine qui réside en France. "J'ai joint par téléphone la personne qui s'occupe de la maison et elle m'a confirmé qu'il n'y avait aucun problème, qu'il y avait quelques branches qui étaient tombées, mais rien de grave."

Christine avant de partir avait préparé la maison

"Cet été on a vérifié toutes les attaches, les persiennes en verre ont été révisées, les baies vitrées ont été graissées."

"Dans le jardin, on fait aussi attention aux arbres, on coupe les grosses branches des cocotiers pour ne pas qu'elles s'arrachent en cas de vent violent [...] Enfin par précaution on met du ruban adhésif sur les vitres par qu'elles n'explosent pas sous la pression du vent."

Christine est soulagée pour son île mais reste "inquiète pour les autres îles et les conséquences sur Cuba et sur les quartiers pauvres de Miami".

La Guadeloupe n'en a pas fini avec les ouragans. Une tempête tropicale prénommée Jose se forme actuellement au large de l'Atlantique et pourrait frapper les Antilles ce week-end.

Sur le même sujet

Les urgences de l'hôpital Ballanger à Aulnay au bord de l'asphyxie

Les + Lus