Tests de dépistage COVID : le point sur la fiabilité, la disponibilité et le prix de chaque test

À l'approche des fêtes de fin d'année, quel test de dépistage Covid-19 choisir ? Chacun se pose des questions. France 3 Paris Île-de-France les a posées à trois spécialistes. Un biologiste, un pharmacien et le responsable du centre national de référence virus et infections respiratoires.

Avant de se réunir afin de célébrer les fêtes de fin d'année en famille ou entre amis sans risquer de se contaminer, nombreux sont les Franciliens qui souhaitent effectuer un test de dépistage du COVID. Fiabilité, disponibilité, coût de chacun des tests disponibles, trois spécialistes de ces tests répondent à ces questions pour vous permettre de faire le meilleur choix avant les retrouvailles de fin d'année. 

Quelle est la fiabilité de chacun des tests ?

Les tests PCR peuvent être réalisés 3 à 4 jours avant d'atteindre le pic viral. "Il s'agit de l'instant où l'on atteint le maximum de particules virales" explique Vincent Enouf, responsable du centre national de référence virus et infections respiratoires. "Il y a donc une meilleure sensibilité que pour les tests antigéniques et les autotests qui doivent eux, être réalisés au bon moment pour donner un résultat fiable". Le spécialiste estime que ceux-ci ne peuvent être réalisés que 1 à 2 jours avant l'atteinte du pic viral.

Si la temporalité du test influe sur sa fiabilité, les conditions dans lesquelles il est réalisé influent également sur la véracité du résultat. Vincent Enouf rappelle que la qualité du prélèvement est un critère essentiel. "Pour les autotests, si la personne qui l'effectue ne racle pas assez et ne récupère donc pas de cellules infectées, elle peut avoir un test négatif tout en étant positive", explique-t-il.

Autre aspect à prendre en compte au moment du test : le niveau de contagiosité du patient. "Si le virus est en quantité très importante, tous les tests sont capables de le détecter, en revanche, à partir du moment où le portage du virus est moindre, seul un test PCR pourra le détecter", souligne François Blanchecotte, président du syndicat des biologistes.

"En termes de pourcentage de détection du virus, les PCR détectent à 95% le virus, vous retirez ensuite 10% de fiabilité pour les antigéniques et à nouveau 10% pour les autotests", poursuit-il. Enfin, le biologiste, explique que pour l'instant; seuls les tests PCR bénéficient d'une modification du formulaire de détection qui permette détecter le variant Omicron.

 Quelle est la disponibilité de chacun des tests ?

En ce qui concerne la disponibilité des tests antigéniques en pharmacie, la forte demande de cette fin d'année a pu être anticipée avec l'arrivée d'une nouvelle vague de contaminations en novembre. "Nous savions très bien que la demande au moment des fêtes de fin d'année serait forte, nous avons donc pu anticiper assez tôt", explique Bruno Maleine, président du Conseil régional de l'Ordre des Pharmaciens d'Île-de-France. 

Il nuance cependant cette disponibilité en faisant remarquer la disparité entre la forte demande en tests et les manques d'effectifs au sein des pharmacies pour les effectuer. "Les effectifs dont on dispose sont un facteur limitant pour répondre à cette demande, on ne peut pas faire plus que ce qui est réalisable par nos équipes" note-t-il. La demande reste également forte pour les autotests et augmente à l'approche des fêtes. "En 2 jours, nous en avons vendu autant que sur les trois derniers mois donc nous nous sommes retrouvés très vite en pénurie", indique le pharmacien. 

Il précise également que les commandes pour les réapprovisionnements devraient arriver entre ce vendredi et le 27 décembre. Les tests PCR sont eux disponibles en laboratoire, certaines pharmacies peuvent réaliser le prélèvement qui précède un test PCR. Selon le Ministère de la Santé, 6,2 millions de tests de dépistage ont été effectués, la semaine du 13 au 19 décembre, un chiffre record.

Combien coûte chacun des tests ?

Les tests antigéniques coûtent 25,01 euros et leur coût est pris en charge pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet, et les mineurs, quel que soit le cas de figure. Pour les personnes non-vaccinées, ces tests sont payants. "Il y a quelques cas de figure où le test est pris en charge pour les personnes non-vaccinées comme par exemple les gens qui ont des contre-indications à la vaccination ou encore pour les enseignants dans le cas de la réception d'un courrier délégué de l'Education nationale, par exemple si un élève serait cas contact ou bien positif", selon Bruno Maleine. 

Les autotests coûtent eux 5,20 euros et ne sont pas pris en charge quel que soit le statut vaccinal de l'acheteur.

Enfin, les tests PCR, ils sont couverts à 100% par l'Assurance Maladie pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet. Pour les personnes non-vaccinées, le tarif de référence pour ce type de test est de 43,89 euros.