• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Transports en commun : 30% de signalements d'agressions sexuelles en plus en Ile-de-France

La moitié des agressions sexuelles dans les transports en commun en France ont lieu à Paris (photo d'illustration) / © SIMON DAVAL / MAXPPP
La moitié des agressions sexuelles dans les transports en commun en France ont lieu à Paris (photo d'illustration) / © SIMON DAVAL / MAXPPP

Selon un rapport de la Préfecture de Police de Paris, 1159 agressions sexuelles ont été signalées en 2018 dans les transports en commun franciliens. Un chiffre en hausse de 30% par rapport à l'an dernier. 

Par F.C

Bus, métro, tramway ou RER, en tout, 1159 agressions sexuelles ont été signalées dans les transports en commun en Ile-de-France, un chiffre en hausse de 30% par rapport à 2017 selon les informations du JDD. Plus de la moitié de ces signalements aurait eu lieu dans la capitale. 

Selon le JDD, cette hausse s'expliquerait par une libération de la parole des femmes qui auraient tendance à signaler davantage les agressions qu'elles auraient subies.

10% des victimes osent porter plainte

Présent lors de la publication de ce rapport, Laurent Nuñez, secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Intérieur explique cepedant que seulement 10% des femmes victimes de violences osent porter plainte, que ce soit dans les transports en commun, que dans la sphère privée. Une faible proportion qu'il voudrait voir augmenter, grâce notamment à une plateforme d'écoute et d'accompagnement, un numéro de téléphone : le 39-19

De son côté, la RATP et la SNCF ont mis à disposition en janvier dernier un numéro d'alerte en cas d'agression dans les transports en commun, le 3117, joignable par SMS ou appel téléphonique 24h/24 et 7 jours/7.
 

Les transports en commun, principal lieu des violences envers les femmes

43 % des faits de violences graves à l’encontre des femmes se déroulent dans les transports en Île-de-France, contre 40 % dans la rue et 17 % dans d’autres espaces (enquête Virage 2015 de l’Ined – 2018).

Face à ce constat, les équipes en charge de la sécurité sont plus nombreuses et mieux formées. Depuis 2016, 785 agents d’accueil, de sûreté et de médiation en gare et sur les réseaux de transport ont été recrutés. A la RATP désormais, les agents  sont formés à la prise en charge des victimes de violences et de harcèlements sexuels.
 
Hausse des recensement d'agressions sexuelles transports en commun

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans le rétro : Paris à la conquête de la Lune

Les + Lus