Tuerie à la préfecture de police : un rassemblement en soutien à Mickaël Harpon interdit

Des forces de l'ordre montent la garde devant la préfecture de police de Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Des forces de l'ordre montent la garde devant la préfecture de police de Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Un rassemblement en soutien à l'auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris, prévu jeudi à Gonesse, a été interdit, par le préfet du Val d'Oise. Mercredi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a dénoncé une "infamie".

Par France 3 IDF avec AFP

Un rassemblement en soutien à l'auteur de l'attaque de la préfecture de police de Paris, prévu jeudi 10 octobre à Gonesse, a été interdit. L'arrêté a été pris par le préfet du Val-d'Oise dans la journée. Ce dernier doute de la sincérité d'Hadama Traoré, l'organisateur, sur les raisons de ce rassemblement. On peut lire que "cette manifestation aurait en réalité pour but, sous couvert de "commniquer différemment sur Mickael Harpon", de le soutenir en relativisant l'acte commis par lui et en dénonçant sa présentation "en lien avec une entreprise terroriste animée par des revendications religieuses " pour plutôt le relier à sa situation de handicap et à ses conditions de travail"

L'interdiction a pour but de prévenir le trouble à l'ordre public que pourrait provoquer une tel rassemblement.
 

Une "infamie" selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner

"La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l'assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d'Oise: le rassemblement va être interdit", a indiqué le ministre de l'Intérieur sur Twitter.
 

 M. Castaner a également annoncé son intention d'alerter la justice à la suite de propos tenus par l'organisateur de l'événement. 
 

Un soutien à l'assaillant de la préfecture de Police

Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d'Aulnay-sous-Bois, autoproclamé "candidat des banlieues" et selon l'arrêté préfectoral représentant de l'association "Force citoyenne 93", affirme que l'auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, "n'est pas un extrémiste religieux". Il appellait à un rassemblement devant la mairie de Gonesse dans le Val d'Oise de 13h à 15h.
    
Droite et extrême droite, mais aussi certains à gauche, étaient vent debout mercredi contre l'organisation de cet hommage au tueur de la préfecture de Paris, réclamant son interdiction et pour certains la poursuite de ses initiateurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sarcelles - Violences au lycée de la Tourelle, les enseignants maintiennent leur droit de retrait

Les + Lus