Un réseau de pickpockets du Louvre et de la Tour Eiffel demantelé

© Pierre Andrieu/AFP
© Pierre Andrieu/AFP

Une dizaine de personnes impliquées dans plusieurs vols commis principalement au Musée du Louvre et à la Tour Eiffel et dans d'autres lieux touristiques de Paris, ont été interpellées mardi après plusieurs semaines d'enquête.

Par VP avec AFP

Pendant plusieurs mois, le problème de la sécurité des touristes dans la capitale, théâtre de plusieurs agressions de pickpockets, a occupé le devant de la scène. La recrudescences des vols à la tire au Musée du Louvre avait entraîné une grève retentissante au mois d'avril. Elle a abouti au déclenchement par la préfecture de police de Paris d'un plan afin de lutter plus efficacement contre ces phénomènes de délinquance.

Ce mardi une dizaine de personnes a été interpellée dans un hôtel de Saint-Denis (Seine saint-Denis), a précisé la préfecture de police de Paris. Elles sont toutes originaires des pays de l'Est, âgées de 21 à 35 ans. Elles ont tous été placées en garde à vue dans les locaux du Service de l'Investigation transversale (SIT), chargé de l'affaire. Au côté de ces personnes, membres d'un réseau "extrêmement structuré", figure un vigile d'un de ces lieux touristiques, soupçonné d'aider le réseau, selon l'une des sources.

Les voleurs se grimaient en touristes, munis appareils photos, ils s'acquittaient à chaque fois des droits d'entrée. Ils ont écumé le Musée du Louvre, la Tour Eiffel, le Musée d'Orsay ou le Château de Versailles. Mais selon une source policière" le Musée du Louvre constituait leur principal terrain". Les voleurs ciblaient essentiellement les touristes asiatiques "réputés détenir de fortes sommes d'argent", a précisé la préfecture de police de Paris.
"Dans une bonne journée, ils pouvaient ramener jusqu'à 2.000 euros", a précisé le commissaire Stéphane Gouaud.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus