Un square en hommage à Samuel Paty inauguré le 16 octobre à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tom Rousset

Un square au nom de Samuel Paty sera inauguré en face de la Sorbonne le 16 octobre prochain a annoncé la mairie de Paris ce jeudi. Cette initiative conclura une journée de commémoration en l’honneur de l’enseignant.

Un square parisien va porter le nom de Samuel Paty. Celui-ci sera inauguré le 16 octobre prochain à l’occasion d’une journée de commémoration en hommage au professeur d'histoire et géographie assassiné il y a un an à proximité de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). "Ce sera une inauguration très simple, dans le recueillement" en présence des parents et des sœurs de Samuel Paty qui ont donné leur accord au projet, a indiqué jeudi à l’AFP Laurence Patrice, adjointe à la mairie de Paris chargée de la mémoire. 

La mairie du Ve arrondissement a validé à l’unanimité, le projet ce lundi. Le square verra le jour en face de la Sorbonne dans un lieu "symbolique de la culture, de l’éducation et de la tolérance" a souligné la maire de l’arrondissement Florence Berthout. Laurence Patrice pense que la délibération "sera également votée à l’unanimité" lors du premier jour du Conseil de Paris le 12 octobre prochain. Le square porte actuellement le nom de Paul Painlevé, mathématicien et homme politique du début du XXe siècle. 

Un square au cœur d’un quartier aux influences culturelles multiples

En plus d’être situé en face de la Sorbonne, le square se trouve devant l’Hôtel de Cluny, qui abrite le musée national du Moyen-Âge. Paul Painlevé ne sera pas effacé de la mémoire, a tenu à préciser Laurence Patrice puisque la place sur laquelle se trouve le square conservera son nom. L’élue a rappelé que le lieu était tout à fait adapté en raison de son lien "avec l’éducation, le savoir et les valeurs de notre République et de la laïcité". Avant l’inauguration du square, la famille de l’enseignant sera reçue par le Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer et par le chef de l’Etat, Emmanuel Macron.