• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Urgences de l'hôpital Lariboisière (Paris) : l'été dernier, la CGT dénonçait une situation “insoutenable”

Les urgences de l'hôpital Lariboisière, à Paris. / © France 3 Paris Ile de France / Florie Castaingts
Les urgences de l'hôpital Lariboisière, à Paris. / © France 3 Paris Ile de France / Florie Castaingts

Une femme a été retrouvée morte après avoir attendu 12 heures sur un brancard aux urgences de l'hôpital Lariboisière à Paris, ce mardi 18 décembre. En juillet dernier, la CGT dénonçait déjà une situation "insoutenable" dans ce service saturé. 

Par AR

"Ce qui arrive aujourd'hui, malheureusement, n'est que la conséquence de ce que nous avions déjà dénoncé au mois de juillet, puisque nous avions dit qu'un drame arriverait", réagissait mercredi 19 décembre Yann Flecher, représentant du syndicat CGT à l'hôpital Lariboisière. 
 

Ce drame qu'évoquait Yann Flecher, c'est la découverte du corps sans vie d'une femme d'une cinquantaine d'années, douze heures après son admission aux urgences de l'hôpital Lariboisière, ce mardi 18 décembre au matin. 


Deux enquêtes ouvertes 

A-t-elle été oubliée après son accueil par une infirmière ? La ministre de la santé Agnès Buzyn, interrogée par France 3, a indiqué que  : "cette femme, visiblement, a été appelée (par le personnel hospitalier, NDLR), elle n'a pas répondu, on a considéré qu'elle était partie". 

Sans attendre les résultats des deux enquêtes, le premier syndicat de l'AP-HP, l'Usap-CGT, a tenu à rappeler que les urgences de Lariboisière sont "fréquemment en saturation".

faire face à cette situation avant qu'un drame ne se produise


En juillet dernier, alors que la problématique des départs en vacances du personnel compliquait davantage la situation, le syndicat avait déjà "tiré le signal d'alarme", ce qu'avait relayé Le Monde (édition abonnés), dans un article intitulé "Aux urgences de Lariboisière, « c’est la désillusion totale"

"Le syndicat CGT Lariboisière-Fernand Widal exige le recrutement et la mise en place des mesures correctives afin de faire face à cette situation avant qu'un drame ne se produise !" se concluait le communiqué du 20 juillet, à consulter ci-dessous. 
 

À lire : Communiqué du 20 juillet 2018 de l'USAP-Cgt : "Situation insoutenable aux urgences de Lariboisière". 

 

Sur le même sujet

5.000 petits Franciliens invités par le Secours populaire à profiter de la plage de Deauville

Les + Lus