• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

VIDEO - L'agression de Clément Méric, battu à mort par des skinhead dans une rue commerçante du quartier Saint-Lazare

Les forces de police sécurisent l'endroit où un jeune militant d'extrême gauche a été battu à mort par des skinheads. Le drame a eu lieu à deux pas de la gare Saint-Lazare, dans une rue animée, mercredi en fin de journée. / © BERTRAND GUAY / AFP
Les forces de police sécurisent l'endroit où un jeune militant d'extrême gauche a été battu à mort par des skinheads. Le drame a eu lieu à deux pas de la gare Saint-Lazare, dans une rue animée, mercredi en fin de journée. / © BERTRAND GUAY / AFP

L'horreur en plein coeur de Paris mercredi en fin d'après-midi. Clément Méric, âgé de 18 ans et étudiant à Science Po a été frappé à mort par un groupe de skinhead selon plusieurs témoins. Le jeune homme était un militant d'extrême gauche très engagé contre les mouvements fascistes.

Par Olivier Couvreur

Un jeune militant d'extrême gauche était dans un état désespéré jeudi à Paris après avoir reçu un coup lors d'une bagarre avec des skinheads, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls dénonçant une violence qui "porte la marque de l'extrême droite".

"Soudain, un coup de poing est parti et le jeune a valsé contre le poteau... Les hommes avaient des crânes rasés, avec des vestes en cuir et des tatouages dans le cou", racontait sur place jeudi matin une femme témoin de la scène, à l'angle de la rue Joubert et de la rue de Caumartin (9e arrondissement), dans les artères piétonnes du quartier de la gare saint-Lazare. L'enquête de la police judiciaire parisienne devra déterminer les circonstances exactes de cette bagarre entre deux groupes de jeunes à la sortie d'une vente privée de vêtements de marques prisées des militants d'extrême droite et des groupes de skins.

La victime, Clément Méric, 18 ans, venue de Brest pour ses études à Science Po, militant d'extrême gauche et au syndicat Sud, a été transportée à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière", où son état est "désespéré", selon Manuel Valls.

>> Retour sur ce drame avec le sujet d'Olivier Martin : 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture

Les + Lus