VIDEO. L’église Sainte-Rita investie par des militants au discours confus

L'Eglise Sainte-Rita, dans le 15e arrondissement de Paris, le 27 décembre 2015. / © Laure Bignalet
L'Eglise Sainte-Rita, dans le 15e arrondissement de Paris, le 27 décembre 2015. / © Laure Bignalet

L’église Sainte-Rita, située dans le 15ème arrondissement de Paris, est menacée de destruction. Elle est squattée depuis deux mois par des individus dont les revendications ne sont pas claires.

Par France 3 Paris IDF

Le mouvement du 14 juillet est né en 2014, porté par des conspirationnistes qui souhaitent renverser le gouvernement. Ce sont ces militants qui ont investi l’église Sainte-Rita depuis plusieurs semaines pour la sauver de sa destruction prochaine. Ils souhaitent en faire leur quartier général et ont des revendications, pour le moins, confuses.

Une église non reconnue par l’Eglise romaine

Cette église est un édifice privé, appartenant à une association belge. Promise à la destruction depuis plus de deux ans, toute démolition est aujourd’hui bloquée. L’église Sainte-Rita était, jusqu'à récemment, tenue par un prêtre gallican et donc non reconnu par l’Eglise romaine catholique. Le lieu était célèbre pour sa bénédiction annuelle d’animaux.

Aujourd’hui, c’est un prêtre catholique traditionnaliste qui l’a remplacé. Celui-ci est un disciple de Monseigneur Lefebvre, fondateur d’un groupe dissident catholique, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Pour le nouveau prêtre, l’église Sainte-Rita est une ZAD, zone à défendre, terme généralement utilisé par les militants écologistes opposés à des projets d’aménagement.

► VOIR le reportage de Fernando Malverde et Laure Bignalet

L'église Sainte-Rita occupée


Le maire de droite du 15ème arrondissement, Philippe Goujon, est également mobilisé pour préserver l’église, mais il refuse de se prononcer sur les actuels occupants. Pour lui, l’église doit avant tout rester un lieu de culte.

Le diocèse n’est pas intéressé par sa reprise mais des chrétiens libanais ou des orthodoxes de Géorgie ont été approchés. Pourtant, pour que l’église Sainte-Rita soit récupérée, une solution financière doit d’abord être trouvée avec le promoteur privé. La drôle de ZAD de Sainte-Rita risque de durer.

Sur le même sujet

Les + Lus