Cet article date de plus de 7 ans

VIDÉOS - Ce qu'il faut retenir du débat interactif avec Charles Beigbeder. #MonDebat2014

Dans le troisième épisode de cette série de débats 100% interactifs, France 3 Paris recevait Charles Beigbeder, candidat à la Mairie de Paris.
© Veronique Borel / France 3 Paris
Entrepreneur, président de Gravitation, un holding d’investissement et fondateur de Poweo en 2002, Charles Beigbeder avait brièvement brigué la présidence du Medef en 2005. Exclu de l’UMP pour candidature dissidente, il est tête de liste Paris Libéré dans le VIIIème arrondissement et fondateur pactepourlafrance.fr.

Dans le cadre des municipales 2014, le candidat divers droite répondait aux questions de trois internautes, Anne Redkim, Nathalie Catanzano et Gérard Foucher. L’occasion de retenir les points essentiels du débat.

>> Pour revoir le débat interactif en intégralité, cliquez ici

• L’affaire Paypal

Si Charles Beigbeder proposait à l’origine de verser les dons à sa campagne par Paypal, il a vite été rappelé à l’ordre. Ses comptes de campagne auraient pu être rejetés pour cause d’illégalité selon la commission nationale des comptes de campagne. En cause, la qualité du transfert entre donateur et mandataire puisque les dons de personnes physiques doivent être versés sur le compte bancaire du mandataire sans intermédiaire.
“Il ne faut pas utiliser Paypal, c’est interdit, [c’était] une erreur. [...] Paypal prend une commission et dans la cadre d’un financement politique, c’est pas bien qu’une entreprise privée puisse s’enrichir sur le dos des citoyens dans une campagne électorale.”

Le montant des dons ? 260 euros, restitués aux donateurs. Amateur ? “C’est vrai” a répondu Charles Beigbeder qui a ajouté : “Mais on est vraiment des gens de la société civile. [...] Je ne suis pas un pro de la politique, je suis un entrepreneur [...] On est pas tous habitué à ces règlements très complexe mais nul n’est censé ignorer la loi et on va redoubler de vigilance”
Beigbeder l'affaire Paypal

• Pourquoi Charles Beigbeder s’est présenté ?

Où l’on apprend que le candidat à la Mairie de Paris s’est présenté parce que le pays va mal et que “Paris recule et alors que d’autres grandes villes repartent de l’avant, on fait du sur place, voire pire”. Et il ne voulait pas regretter de “ne pas avoir essayé d’apporter son énergie et son expérience. Mais : “peut-être que ça ne va pas marcher, on verra”.
Pourquoi Beigbeder est candidat à la mairie de Paris ?

• À chaque problème son référendum

Charles Beigbeder veut outre les autres propositions de son programme organiser trois référendums, dont l’un sur une réduction des droits des locataires et un autre sur un assouplissement du droit du travail. “On s’est dit que ces deux problèmes sont dramatiques et que le Maire de Paris ne peut pas négliger” a précisé le candidat divers droite. Paris compte 9% de chômeurs et “70 à 100.000 logements vacants” a-t-il chiffré.
Beigbeder et les référendums pour Paris
Sa proposition ? Mettre en place un cadre législatif sur un espace donné (Paris) et sur un temps donné (2 ou 3 ans) dans lequel le contrat de travail serait plus flexible - un CDI qui verraient les indemnités de départ ou de licenciement fixées à l’origine à la signature du contrat et qui empêcherait le salarié d’aller aux prud’hommes. Une révolution du marché du travail.

• La souplesse du marché du travail et son cercle vertueux

Pour Charles Beigbeder, la meilleure protection des salariés reste un faible taux de chômage. Dans un marché fluide, la démission ne serait pas un problème pour le candidat à la Mairie de Paris. La souplesse dans le droit du travail entraînerait un chômage plus faible dans un marché moins rigide a-t-il expliqué. Avant de conclure : “C’est mieux d’être au travail que d’être au chômage”
Beigbeder, Emploi et Protection des salariés

• Les impôts peuvent être baissés à Paris ?

« Oui » a martelé le candidat Divers droite : il est possible de “faire tourner cette ville avec moins d’impôts”. Au menu, il espère notamment pouvoir remplacer impôts sur le revenu, impôt sur la fortune et autres impôts et taxes par un impôt proportionnel unique et exit les niches fiscales. “Chacun doit contribuer à hauteur de ses capacités” a-t-il précisé.
Beigbeder et les impôts à Paris

• L’Insécurité, cet autre problème parisien

Deux propositions liées pour Charles Beigbeder : le Maire de Paris doit retrouver la gestion des forces de police via le Parlement et il faut appliquer la théorie de la vitre cassée “mise en oeuvre par Scotland Yard” a ajouté le candidat. En précisant : “Il faut sanctionner et être tout de suite là”.
Beigbeder et l'insécurité à Paris

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débats interactifs politique élections municipales 2020