La ville de Paris prépare l'arrivée des vaccins contre la Covid-19

Y aura-t-il une campagne de vaccination contre la Covid-19 dès le début de l’année 2021 ? Elue en charge de la Santé à Paris, Anne Souyris, l’a affirmé hier vendredi 20 novembre. Des propos temporisés aujourd’hui par la ville de Paris qui planche déjà sur la future campagne de vaccination.

Paris prépare la future campagne de vaccination contre la Covid-19
Paris prépare la future campagne de vaccination contre la Covid-19 © Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP
Selon l’adjointe à la Sante, la mairie de Paris est prête à vacciner "30 à 40% de la population" à partir de "début janvier voire même en décembre si un vaccin est disponible". En priorité : les plus de 65 ans, les plus fragiles et les personnels soignants.
 

Parler aujourd'hui d'un nombre de personnes vaccinées est prématuré

Ville de Paris

Cette annonce a été démentie hier par Emmanuel Grégoire, le bras droit d’Anne Hidalgo. Le premier adjoint s'est voulu plus prudent. "C'est impossible 30 à 40% de vaccination dès janvier !", a-t-il réagi.

Les propos d'Anne Souyris ont également été temporisés aujourd'hui par la ville dans un communiqué. "Nous travaillons de concert avec l'Etat, les autorités sanitaires, le préfet de Région, le préfet de défense, pour préparer au mieux l'arrivée des vaccins. Comme l'a indiqué Anne Souryis, nous serons donc prêts pour l'arrivée du vaccin, dont M. Delfraissy, président du Conseil Scientifique, envisage l'arrivée pour le 1er semestre 2021, visiblement pour les premiers en février 2021" peut-on lire dans ce communiqué.

Vaccins, 3ième vague : un conseil consultatif

"Nous travaillons donc sur des hypothèses de travail en termes d'organisation, de publics cibles et prioritaires, de pédagogie et de communication, afin de ne pas perdre un seul jour des que le vaccin sera prêt", communique également la mairie de Paris. 
Comme révélé par Le Monde, la mairie souhaite mettre en place un panel de citoyens proposé par un institut de sondage représentatif de la population parisienne et "un comité consultatif", pour élaborer des décisions sanitaires avec les élus et obtenir une adhésion des parisiens.

Ce "comité" serait composé de médecins, scientifiques, professions libérales et commerçants. Il plancherait sur la gestion d'une éventuelle troisième vague et la campagne de vaccination. Selon le journal Le Monde, (Edition Abonnés) il pourrait établir une grille avec 4 niveaux d’alerte permettant des prises de décisions comme le retour au télétravail, la fermeture des magasins ou des équipements publics.

Concernant la campagne de vaccination, cinq sites auraient été d'ores et déjà identifiés. Les personnes vulnérables et prioritaires seraient les premières à être vaccinées puis dans un second temps, les médecins généralistes pourraient être sollicités pour l'ensemble des parisiens.

La maire de Paris, Anne Hidalgo doit présenter la semaine prochaine sa stratégie sanitaire.








           
             
           
            
           
           
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société