Plus de violences et agressions, moins de cambriolages à Paris et proche banlieue en 2015

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze .

Le préfet de police de Paris, Michel Cadot a fait ses comptes : en 2015, les violences aux personnes à Paris et sa petite couronne ont grimpé de 5,3% en 2015, tandis que les atteintes aux biens, parmi lesquelles sont comptabilisés les cambriolages, ont baissé de 6,1%.

A Paris, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne, 385.000 atteintes aux biens ont été recensées par la préfecture de police en 2015 contre 410.000 en 2016.

Parmi ces atteintes, les cambriolages sont en baisse, sur Paris, passant de 187.000 en 2014 à 169.000 en 2015.



En revanche, les atteintes volontaires à l'intégrité physique augmentent de 5,3% en 2015 (97.000 faits) dans l'agglomération parisienne. Toutefois, les violences physiques crapuleuses (vols avec violence) sont en diminution, notamment à Paris où elles baissent de 12%. Les violences physiques non crapuleuses sont, elles, en augmentation de 13% à Paris et dans la petite couronne.



Le nombre des crimes et homicides est passé de 43 en 2014 à 199 l'an dernier. Une forte hausse due aux attentats jihadistes de janvier et novembre qui ont fait 147 morts.



A noter aussi que la préfecture de police de Paris a élucidé 114 agressions sexuelles dans les transports en commun, attribuées à 20 "frotteurs", ces hommes qui profitent des heures de pointe pour coller les voyageuses, les toucher voire se masturber. Un résultat lié à la création, en juin 2015, d'une unité dédiée pour lutter contre ce phénomène difficile à quantifier car peu de victimes déposaient plainte jusqu'ici.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité