PSG : face à l'Allemagne, le gardien de but parisien Alphonse Areola bluffant, salué par les observateurs

Le gardien de but Alphonse Areola, à droite. / © Frank Hoermann/SVEN SIMON/picture alliance / SvenSimon/Newscom/MaxPPP
Le gardien de but Alphonse Areola, à droite. / © Frank Hoermann/SVEN SIMON/picture alliance / SvenSimon/Newscom/MaxPPP

Le gardien de buts du Paris Saint-Germain Alphonse Areola, titulaire pour la première fois parmi les Bleus, jeudi soir, a particulièrement brillé lors du match Allemagne/France. Le gardien parisien a réalisé au moins cinq arrêts, salués par les amateurs et les professionnels du ballon rond.

Par France 3 Paris IDF/ET

Une première titularisation réussie par Alphonse Areola. Le gardien de but du Paris Saint-Germain a particulièrement brillé jeudi soir devant les 67.500 sectateurs de l'Allianz Arena, à Munich, lors du match Allemagne-France. Au moins cinq arrêts spectaculaire ont notamment bluffé les observateurs, amateurs et professionnels, lors de cette rencontre qui comptait pour la Ligue des Nations.

Car si le match s'est soldé par un score vierge, 0-0, le gardien a plutôt rassuré sur les capacités en défense des Bleus. Et ce dès la 18ème minute de jeu, lorsque le gardien de 25 ans a stoppé, en se couchant, une frappe de Timo Werner. Pas de répit, avec trois minutes plus tard un centre de Matthias Ginter intercepté cette fois dans les airs par Areola. De même, juste avant la pause, pour un centre d'Antonio Rüdiger, détourné par Benjamin Pavard.
 

Maîtrise de soi

Un mètre 95, 94 kilos... Voilà pour le gabarit imposant du portier parisien, qui s'est félicité jeudi soir de sa bonne maîtrise de soi : "Il y a eu pas mal de boulot ce soir, j'ai su rester concentré.

Un quart d'heure avant la fin de la rencontre, Areola a encore su faire preuve de rapidité et de dextérité : coup sur coup, le gardien de but parisien a repoussé dans les airs une frappe de Müller, puis une tête de Matthias Ginter

Ça va lui donner encore plus de confiance et il en a déjà beaucoup.

La performance de jeudi soir a logiquement été saluée par l'entraîneur tricolore Didier Deschamps : "Il sait que j'ai confiance en lui. Ce soir, l'opportunité s'est présentée, il l'a bien saisie avec son calme et sa sérénité habituels. Ça va lui donner encore plus de confiance et il en a déjà beaucoup."

Même Joachim Löw, le sélectionneur allemand, a rendu hommage à Areola : "On a eu plusieurs bonnes actions et on n'aura jamais plus autant d'occasions contre le champion du monde. Mais on est tombés sur un superbe gardien", a déclaré le technicien, rapportent nos confrères de L'Equipe.

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus