Robot-compagnon, plateforme de streaming de musique... La French Tech en démo à Las Vegas

© MANDEL NGAN / AFP
© MANDEL NGAN / AFP

La France va envoyer 365 entreprises, collectivités et organisations au CES, le Consumer Electronics Show de Las Vegas. Le grand salon de l'électronique américain se tient du 9 au 12 janvier.

Par France 3 Ile de France / EB avec AFP

Le CES, comptera 4.000 exposants de 150 pays attend 170.000 visiteurs. Les 365 start-up françaises proposeront beaucoup d'objets connectés pour la maison, l'e-santé et les automobiles, mais aussi des drones, des caleçons anti-ondes, des écouteurs qui suppriment les bruits de fond, des lunettes anti-endormissement au volant ou même un robot-compagnon pour chiens capable de lancer des croquettes.

Des starts-up qui tentent l'aventure américaine

La jeune pousse parisienne Blue Frog Robotics, qui s'apprête à lancer Buddy, un robot-compagnon, elle en est à son troisième passage au CES et a obtenu un prix de l'innovation. En 2016, elle présentait un concept qui lui a permis de trouver les fonds nécessaires pour se lancer, et en 2017 la société avait un produit et a pu "rencontrer des partenaires pour le contenu", explique sa directrice marketing Maud Verraes.

Parmi elles, 274 jeunes pousses -plus du tiers du total- exposeront dans l'Eureka Park, la Mecque des start-up


"Le CES, c'est la grand-messe, c'est intéressant pour nous d'y être", confirme Xavier Tumminello, porte-parole de la plate-forme de streaming de musique en haute définition Qobuz. D'autant que "ça y est, on va enfin se lancer sur le marché américain!", annonce-t-il.

Même tremplin espéré vers les Etats-Unis pour AsamGo, une star-up qui lance la commercialisation de son objet flottant intelligent (Ofi), une petite balise qui change de couleur en fonction de la qualité de l'eau de la piscine. "Quand c'est rouge, il faut sortir les enfants à toute vitesse!", explique sa cofondatrice, Annick Le Bihan, qui résume en une phrase sa présence à Las Vegas: "Le premier marché en termes de piscines privées, c'est les Etats-Unis, le deuxième, c'est la France."


Sur le même sujet

Grigny, qui cumule toutes les difficultés de la banlieue à la fois

Les + Lus