Plusieurs personnes interpellées pour des vols de bois de chauffage en forêt de Fontainebleau

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

Un groupe de personnes a été interpellé début novembre après avoir été surpris en flagrant délit de vol de bois de chauffage dans la forêt de Fontainebleau. Une procédure judiciaire est en cours selon l'Office National des Forêts.

Dans la nuit du 2 au 3 novembre, une équipe de l'ONF a pris plusieurs personnes en flagrant délit de vol de bois de chauffage. Dans un communiqué publié ce lundi, l'Office National des Forêts indique que les faits se sont produits dans le massif forestier de Fontainebleau en Seine-et-Marne. Selon l'ONF, ils "chargeaient directement le bois dans leur véhicule".

Après les avoir interpellés, les agents de l'ONF les ont remis à la Police nationale. Ils ont ensuite été transportés au commissariat. L'ONF, contactée par France 3 Paris Île-de-France, soupçonne des vols antérieurs sur des piles de bois. 

Ses agents ont constaté que des rondins manquaient sur certains stères. Suite à ce constat, des tournées de surveillance ont été mises en place.  

Une procédure judiciaire enclenchée 

Une procédure judiciaire a été enclenchée suite à ces événements. Une plainte a été déposée par l'ONF pour "vol de bois". Dans le communiqué, l'Office National des Forêts explique qu'il se portera partie civile lorsque l'instruction sera faite. L'organisme rappelle qu'il est "habilité à verbaliser les contrevenants et ouvrir des poursuites en forêt publique." 

En termes d'étude des forêts, il souligne que le bois mort "n'est pas un signe de mauvais entretien" mais est "au contraire bénéfique pour l'écosystème forestier". L'ONF explique que "même celui qui est laissé au sol l'est volontairement, car il a un intérêt écologique, il nourrit les sols et protège les jeunes arbres contre la dent des gibiers qui chercheraient à les manger."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité