Seine-et-Marne : un éthylotest antidémarrage plutôt qu'une suspension de permis contre l'alcool au volant

Les dispositifs d'éthylotests qui empêchent de démarrer son véhicule en cas d'alcoolémie supérieure à la norme arrivent dans le département de la Seine-et-Marne. Une alternative à la supsension de permis pour les conducteurs.
Un modèle d'éthylotest antidémarage placé dans un véhicule destiné au transport collectif.
Un modèle d'éthylotest antidémarage placé dans un véhicule destiné au transport collectif. © PATRICK BERNARD / AFP
Les accidents de la route liés à une consommation excessive d'alcool sont encore trop nombreux. Beaucoup de victimes parmi les jeunes de 18 à 24 ans. La limite légale autorisée avant de prendre la route est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, soit 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré. Les éthylotests à usage unique sont désormais obligatoires dans les véhicules. 

La préfecture de Seine-et-Marne a décidé d'aller plus loin dans la prévention. Elle incite les automobilistes à avoir recours aux éthylotests antidémarrage. 
 
En cas de contrôle routier si un automobiliste est positif à l'alcool, il peut éviter la suspension de son permis s'il consent à installer l'éthylotest antidémarrage. Ce dispositif permet de tester son taux d'alcool dans le sang avant de prendre le volant et en cas de résultat trop élévé de couper l'alimentation du véhicule. 
Ce dispositif a un coût qui reste à la charge du conducteur. Il faut compter 1300 euros pour un boîtier. Il peut être acheté ou loué.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité