• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Affaire Théo : le jeune homme “aura besoin d'un suivi médical à vie”

Théo Luhaka lors d'un rassemblement en son soutien aux abords du TGI de Bobigny en octobre 2017. / © MAXPPP
Théo Luhaka lors d'un rassemblement en son soutien aux abords du TGI de Bobigny en octobre 2017. / © MAXPPP

Une expertise médicale établit que Théo aura des séquelles à vie. Il avait été violemment interpellé et gravement blessé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en février 2017.

Par MT

L'expertise vient alimenter un dossier déjà très épais, mais c'est la première fois qu'elle établit un diagnostic concernant l'infirmité de Théo Luhaka. L'expertise a été réalisée par une gastro-entérologue qui a examiné le jeune homme de 25 ans durant l'été et remis à la juge d'instruction le 21 août selon des informations du Parisien qui a pu consulter le document.

Selon le même média, l'experte a ainsi établi que "les lésions sphinctériennes sont donc en relation certaine et direct avec [l'interpellation]" et a estimé son taux d'incapacité à 20 %. La victime souffre notamment de problèmes intestinaux et d'une "incontinence active" nécessitant notamment "nécessaire à vie".
 

Blessures psychologiques

Enfin, le rapport met en lumière des conséquences psychologiques importantes. D'une part, le jeune homme qui était footballeur aguerri "ne pourra plus pratiquer ce sport de manière professionnelle".

D'autre part, le document souligne qu'il a expliqué "ne plus avoir de vie sociale, passant ses journées à regarder la télévision chez ses parents 'sans projet de formation', sujet à des insomnies et ne plus voir ses amis".

Même si le viol n'est pas retenu par l'instruction, la juge d'instruction pourrait retenir la qualification de violences volontaires ayant entraîné une infirmité permanente. Une qualification susceptible d'entraîner un procès et d'une peine d'au moins dix ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus