Aubervilliers : l'enseignant a inventé son agression

A Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, après l'agression présumée d'un enseignant à l'arme blanche. / © France 3 Paris IDF
A Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, après l'agression présumée d'un enseignant à l'arme blanche. / © France 3 Paris IDF

L'instituteur d'Aubervilliers, qui affirmait lundi matin avoir été victime d'une attaque à l'arme blanche, a reconnu avoir inventé son agression, indique le parquet de Bobigny.

Par Christian Meyze

L'instituteur de l'école maternelle Jean-Perrin à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, qui disait avoir été agressé au cutter dans sa classe ce lundi matin, 14 décembre, a reconnu face aux enquêteurs, avoir inventé son agression.

L'enseignant, qui affirmait avoir été agressé, peu après 7 heures, dans l'école, porte des blessures superficielles au flanc et à la gorge. Il avait décrit son "agresseur" qui, disait-il, portait des chaussures type Rangers, était ganté et cagoulé. Et surtout, l'enseignant avait ajouté que son agresseur avait lancé "C'est Daech, c'est un avertissement !".

LIRE aussi : VIDEO. Un enseignant victime d'une agression à l'arme blanche à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis

L'enseignant de nouveau entendu

Ce lundi soir, l'enseignant de 45 ans est de nouveau entendu pour comprendre ce qui l'a mené à inventer ce récit, a précisé le parquet de Bobigny. Lundi matin, il avait été hospitalisé, blessé superficiellement au cou et au front.
Aubervilliers : l'enseignant a inventé l'agression

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus