• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Aulnay-sous-Bois : une mère porte plainte auprès de l’IGPN, accusant la police de violences sur son fils

Le syndicat SGP Police réfute les soupçons de passage à tabac (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le syndicat SGP Police réfute les soupçons de passage à tabac (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP

Une famille d’Aulnay a déposé une plainte auprès de la police des polices, soupçonnant un fonctionnaire d’avoir passé à tabac un adolescent lors d'une interpellation.
 

Par France 3 Paris IDF / AFP

L’adolescent, âgé de 15 ans, aurait été frappé lors d’une interpellation. Une mère d’Aulnay, en Seine-Saint-Denis, a porté plainte auprès de l’IGPN, la police des polices, soupçonnant un agent d’avoir violenté son fils.

Les faits remontent au jeudi 18 juillet. Comme le rapporte France Bleu Paris, la famille explique que le jeune, accompagné par son petit frère de 10 ans et d’autres amis, rentrait du foot. Ils auraient aperçu une silhouette dans une maison inhabitée.
 

Cheveux tirés, coup de poing…

Deux garçons du groupe auraient alors décidé d’entrer dans la propriété, au moment où la police arrivait sur place. Un fonctionnaire aurait rattrapé le jeune dont la mère a porté plainte, avant de le passer à tabac, toujours d’après la famille.

Le mineur aurait ainsi été tiré par les cheveux et frappé au visage. Quatre jours d’ITT auraient été prescrits à l’adolescent d’après la mère.

SGP Police, de son côté, réfute les soupçons de violences. Le syndicat évoque une « opération de police normale » et explique que les fonctionnaires intervenaient pour un cambriolage. A noter toutefois qu’aucun objet volé n’a été retrouvé sur les jeunes.
 

Sur le même sujet

La compagnie Carabosse enflamme le parc de la Villette

Les + Lus