Pour l'avocat de Théo : “Il faut reconnaître la gravité des actes dont il a été victime”

Me Antoine Vey, l'un des avocats de Théo / © DR
Me Antoine Vey, l'un des avocats de Théo / © DR

Théo n'a pas été violé par les policiers lors de son arrestation à Aulnay-sous-Bois, concluraient les expertises médicales révélées par France Inter. Cette expertise ne change rien "au fait qu'il a reçu un coup qui a entraîné des lésions extrêmement graves", réagit Me Antoine Vey.

Par France 3 Ile de France / EB

Selon une expertise médicale dont France Inter a révélé les conclusions, vendredi 16 février, la matraque télescopique utilisée par un policier à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis lors de l'arrestation de Théo, le 2 février 2017, n'a jamais pénétré l'anus du jeune homme. Même s'il a été gravement blessé, ces résultats d'expertise devraient entraîner un changement de qualification dans ce dossier où le policier est mis en examen pour viol.

D'après Me Antoine Vey, l'un des avocats du jeune homme, la dernière expertise médicale "ne va pas atténuer le fait qu'il a reçu un coup dans la région de l'anus qui a entraîné des lésions extrêmement graves"et que "mon client est victime de violences policières gravissimes" a expliqué Me Antoine Vey.


"Quand je lis que, du coup, la thèse du viol serait totalement exclue, que la police aurait bien fait son travail, je suis choqué" dénonce l'avocat de Théo après qu'une expertise médicale a montré que la matraque du policier d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis n'a jamais pénétré l'anus du jeune homme. On est en train de parler de l'introduction d'un objet qui a pénétré son intestin sur 10 cm ! Je m'étonne de ce débat technique qui n'a vraiment aucun sens."

Sur le même sujet

Reportage d'Abdel Joudi et Anaëlle Blanchard pour France 3 Paris - IDF

Les + Lus