Le Stade de France transformé en centre de vaccination géant à partir du 6 avril

Ce centre de vaccination géant à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) doit ouvrir ses portes le 6 avril et doit permettre de vacciner 10 000 personnes par semaine.

10 000 personnes pourront être vaccinées chaque semaine dans ce centre géant.
10 000 personnes pourront être vaccinées chaque semaine dans ce centre géant. © Vivien Chareyre - France 3 Paris Ile-de-France

Alors que l'ensemble des départements franciliens sont soumises à des mesures renforcées, ce centre géant vise à accélérer le rythme des injections contre le coronavirus et doit permettre de vacciner environ "10 000 personnes" par semaine, selon les autorités.

Pas question en revanche de voir des hordes de personnes se faire vacciner sur les pelouses du stade. L'opération se déroulera à l'intérieur, dans un des salons de réception. C'est l'Agence Régionale de Santé et les pompiers qui seront chargés du volet médical du dispositif et la prise de rendez-vous sera accessible en ligne, pour tous les Franciliens.

"Le plan prévoit une ouverture a minima pour les six prochains mois. Les quatre premières semaines seront concentrées sur les primo-vaccinations, et l'objectif est de monter en puissance", a indiqué Alexandra Boutelier, directrice générale du consortium Stade de France.

Les vaccinations se feront dans un des salons du stade.
Les vaccinations se feront dans un des salons du stade. © Vivien Chareyre - France 3 Paris Ile-de-France

50% des créneaux réservés aux habitants du département

En parallèle, une plateforme de prises de rendez-vous spécialement réservés aux habitants de la Seine-Saint-Denis, via un numéro dédié, sera installée dans un salon annexe, a souligné le conseil départemental. Cinquante personnes, principalement des jeunes et des étudiants, ont été recrutées pour cette tâche, a ajouté cette source.

"Tout le monde conviendra que ça ne serait pas normal qu’au final les habitants de Seine-Saint-Denis ne représentent que 20% des vaccinés au Stade de France. Nous ne sommes pas pour la préférence départementale, et on ne refusera évidemment pas quelqu’un qui vient d’en dehors du département et qui rentre dans les critères pour se faire vacciner", a indiqué Mathieu Hanotin, maire (PS) de Saint-Denis à Libération. Au total, la moitié des rendez-vous leur seront ainsi réservés.

La Ville a par ailleurs précisé que ses équipes seront dédiées à la logistique, à savoir le montage des structures et la gestion des patients à leur arrivée. Soixante recrutements sont en cours dans ce but, a-t-elle indiqué. De son côté, la communauté d'agglomération Plaine Commune distribuera des repas au personnel du centre de vaccination.

Des pompiers participeront à l'opération.
Des pompiers participeront à l'opération. © Vivien Chareyre - France 3 Paris Ile-de-France

Suffisamment de doses pour maintenir le rythme

Le centre sera ouvert "six jours sur sept, du lundi au samedi, de 9h à 20h ou 21h. Si ce doit être sept jours sur sept et 24 heures sur 24, ce sera sept jours sur sept et 24 heures sur 24 (...) Nous sommes prêts à intensifier", a assuré la directrice du Stade de France. 

Mercredi matin, l'ARS a affirmé disposer de suffisamment de doses pour maintenir ce rythme de 10 000 vaccinations par semaine "au moins en avril et en mai".

Ces super-structures de vaccination, à l'image de ce qui se fait déjà au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) ou au mythique Vélodrome de Marseille, sont appelées à se développer afin d'enrayer les chaines de contamination.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19