"Les propos de Xavier Lemoine ne peuvent aboutir qu' à une catastrophe sanitaire", dénonce le médecin Stéphane Gaudry.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuelle Hunzinger
Un patient hospitalisé dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Avicenne à Bobigny. (Archive)
Un patient hospitalisé dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Avicenne à Bobigny. (Archive) © BERTRAND GUAY / AFP

Stéphane Gaudry, professeur de médecine intensive-réanimation au GHU Paris-Seine-Saint-Denis, est en colère. Il dénonce points par points l'édito anti-vaccination de Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil en Seine-Saint-Denis, publié dans un magazine municipal.

Quelle a été votre réaction à la lecture de l’éditorial du maire de Montfermeil ?

C’est scandaleux. C’est indigne d’un homme politique responsable. L’ensemble du groupe médical hospitalier d’Avicenne (à Bobigny), de Jean-Verdier (à Bondy), de René Muret (à Sevran) est révolté par les propos du maire de Montfermeil.

On est dans le jus depuis 18 mois, à faire le maximum pour la population de Seine-Saint-Denis qui a énormément souffert de la crise épidémique, aussi bien sur le plan médical que sur le plan social. C’est une population qui est à haut risque de faire des Covid graves car il y a une proportion plus importante de personnes avec des comorbidités comme l’hypertension ou l’obésité dans ce département.

En tant que médecin, contestez-vous les propos de Xavier Lemoine ?

Les gens qui ne se feront pas vacciner aboutiront à l’hôpital. Ils mourront dans nos services. Pas dans le bureau de Monsieur le maire de Montfermeil.

Stéphane Gaudry

C’est mentir à la population de leur faire croire qu’il y a des traitements précoces et que la vaccination n’est pas la solution. C’est une erreur et surtout c’est criminel. Les gens qui ne se feront pas vacciner aboutiront à l’hôpital. Ils mourront dans nos services et pas dans le bureau de Monsieur le maire de Montfermeil.

Le maire affirme que la vaccination n’est pas la seule solution médicale au Covid-19 ?

Nous avons une solution qui s’appelle le vaccin et qui permet de sauver des vies. Aucune autre solution n'existe. La remettre en cause et en plus sous-entendre qu’il y a des traitements précoces est un mensonge.

Faire croire à la population que ces médicaments sont utiles et permettent d’éviter le vaccin est criminel

Stéphane Gaudry

Je suis professeur de médecine intensive et réanimation, (ndlr au Groupe Hospitalier Universitaire Paris-Seine-Saint-Denis de l'AP-HP qui regroupe 3 hôpitaux, Avicenne de Bobigny, Jean-Verdier de Bondy et René-Muret de Sevran) et spécialiste mondial d’essais thérapeutiques. Je mène des essais thérapeutiques dont certains sont publiés dans les plus grandes revues médicales mondiales, je peux dire que l’évaluation des stratégies et des médicaments est complètement mon domaine. Il s’avère qu’au début de cette crise, des personnes comme le professeur Didier Raoult, qui ne connaît rien à l’évaluation thérapeutique qui est au demeurant un excellent biologiste, ont pris la parole affirmant l’efficacité de certaines thérapeutiques. On aurait bien aimé croire en ces médicaments mais il s’avère qu’ils ont été testés et qu’ils sont inefficaces. Encore une fois, faire croire à la population que ces médicaments sont utiles et permettent d’éviter le vaccin est criminel. Et je peux vous certifier quand je dis cela que je n’ai aucun conflit d’intérêt avec les laboratoires médicaux et l’industrie du médicament.

Le maire souligne la menace des vaccins à ARN Messagers et appelle les parents à réfléchir ?

Encore une fois, les propos de Xavier Lemoine sont mensongers purement et simplement. La communauté médicale rit quand elle entend ce genre de propos.

Le vaccin à ARN messager n’a rien à voir avec la thérapie génique. Pour une thérapie génique, il faut qu’il y ait une action sur vos gènes, dans le noyau. L’ARN messager ne rentre jamais dans le noyau, il rentre dans la cellule mais pas dans le noyau puis il est détruit. Il ne reste que quelques heures donc il n’y a pas de conséquences à long terme.

Xavier Lemoine oublie que depuis qu’il est enfant il se fait infecter par des virus à ARN notamment des virus respiratoires car il y en a des centaines de milliers. Le virus injecte de l’ARN messager dans les cellules, exactement comme le fait le vaccin.

Concernant la vaccination des enfants à partir de 12 ans, les données sont très rassurantes et cela apporte un avantage individuel et collectif indéniable.

Vous êtes très en colère ?

La conséquence de ces propos, c’est la mort de centaines de personnes. J’étais de garde ce week-end. J’avais 21 lits en réanimation. Il y avait 10 patients Covid. Un seul avait été vacciné. Sur les 10, au moins la moitié va décéder. S’ils avaient été vaccinés, ils n’auraient pas été en réanimation. Ces gens-là sont des victimes des propos de Monsieur Lemoine et d’autres.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.