Démontée en 1845, la flèche de la basilique de Saint-Denis retrouvera bientôt sa place

Publié le Mis à jour le
Écrit par EB
© Capture d'écran/ Mairie de Saint-Denis

En 1219, la flèche de la basilique de Saint-Denis se dressait à 86 mètres au-dessus du sol. Fragilisée par un ouragan, elle est démontée pierre par pierre en 1845. Les plans détaillés sont conservés à la médiathèque de l’architecture et du patrimoine, ils permettront le remontage de la flèche.

Un événement se prépare à Saint-Denis, le remontage de la flèche de la Basilique. Comme au temps des bâtisseurs de cathédrales, tailleurs de pierre, ferronniers, artisans d'art et jeunes en insertion vont faire de ce projet une attraction technique et artistique. Comme la construction du château de Guedelon, ou du bateau l'Hermione, le chantier de remontage de la flèche sera entièrement financé par les visites du public. 

►Une vidéo pour découvrir le projet de remontage de la flèche de la Basilique de Saint-Denis. 
 

C’est un chantier historique qui s’annonce au pied de la basilique de Saint-Denis, le projet est de redonner à la façade sa symétrie d’origine, en remontant la tour et le clocher nord, démontés en 1847.

À ciel ouvert, ce chantier s'inscrira dans l'optique de la rénovation du centre historique de Saint-Denis et sera constitué par : au sol, des ateliers de taille de pierres et de forge où seront produits les éléments nécessaires à la reconstruction de la flèche et où les visiteurs pourront échanger avec les artisans, découvrir leurs métiers et expérimenter eux-mêmes les savoir-faire pratiqués. Et en hauteur, un échafaudage monumental installé du côté Nord de la basilique accessible au public et qui permettra d’observer les artisans au travail tout en bénéficiant d’une vue exceptionnelle sur Saint-Denis et ses environs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.