Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : À Saint-Denis, le candidat PS l'emporte sur le maire sortant

Ville symbole de la ceinture rouge, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a basculé pour le PS à l'issue de ce second tour des municipales. Mathieu Hanotin l'a largement emporté face au maire sortant (PCF), Laurent Russier.

Le candidat socialiste Mathieu Hanotin l'emporte à Saint-Denis. (Photo prise en 2017)
Le candidat socialiste Mathieu Hanotin l'emporte à Saint-Denis. (Photo prise en 2017) © THOMAS SAMSON / AFP
Lourd symbole du parti communiste français qui est tombé ce dimanche soir. Le PCF a perdu la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), et ce largement, ville communiste depuis la Libération. Mathieu Hanotin, candidat PS, l'a largement emporté avec 59,04% des voix.

Le maire sortant, Laurent Russier, a été battu avec en récoltant 40,95% des voix. Il avait pris le relais de l'ancien maire communiste Didier Paillard en plein mandat, en 2016 (lui-même avait pris la succession de son prédécesseur durant une mandature). Ce dernier avait expliqué vouloir donner de la place à "de nouvelles énergies". À l'époque, le conseiller municipal communiste Philippe Caro avait vilipendé cette forme de transmission du pouvoir en la qualifiant de "tradition d'inspiration Bréjnévienne", rapportait Le Figaro. Il s'agissait donc de la première campagne de M. Russier en tant que tête de liste.

Mathieu Hanotin s'était lui déjà présenté une première fois lors des élections municipales de 2014. Il avait perdu de justesse face à Didier Paillard (PCF, et soutenu à l'époque par le Front de gauche et EELV) qui avait récolté 50,49% des voix, soit 181 voix de plus que son rival.
© France 3
 

Résultats au premier tour

L'abstention a été, une nouvelle fois, massive à Saint-Denis : 67,5%.
© France 3
Mathieu Hanotin s'était déjà placé en tête du premier tour et avait recueilli 35,31% des voix. Laurent Russier avait lui obtenu 24% des voix, suivi par Bally Bagayoko (LFI) : 18,04% des voix mais ne s'est pas maintenu au second tour.

Selon le Journal de Saint-Denis (JSD), un accord entre le candidat LFI et Laurent Russier était pourtant proche. Mais la présence de Madjid Messaoudene sur la liste du premier, élu au conseil municipal et militant antiraciste très actif sur les réseaux sociaux, aurait semé la discorde.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter