Saint-Denis : une vaste opération de dépistage par tests salivaires pour les enfants

Alors que le centre de vaccination géant installé au Stade de France doit ouvrir ses portes mardi 6 avril, la Ville de Saint-Denis a lancé ce samedi une vaste opération de dépistage par tests salivaires reservée aux enfants de moins de 11 ans.

L'opération a été lancée dans le hall de l’Hôtel de ville de Saint-Denis.
L'opération a été lancée dans le hall de l’Hôtel de ville de Saint-Denis. © D. Tanchereau / France 3 PIDF

Grande opération de tests salivaires à Saint-Denis, réservée aux enfants de moins de 11 ans. Le lancement était organisé toute la journée, de 9h à 18h, dans le hall de l’Hôtel de ville, et accessible sans rendez-vous.

Début mars l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France avait annoncé ces tests dans les écoles maternelles et les écoles élémentaires de Seine-Saint-Denis. Il s’agit du département de région parisienne où le taux d’incidence est le plus important : environ 1% de la population serait porteuse de la maladie.

Cette pratique ne concerne pour l’instant qu’un quart des communes de Seine-Saint-Denis.

"Les parents vont peut-être emmener leurs enfants dans des cercles familiaux"

"Notre enjeu, c’est d’offrir cette solution au moment où les parents vont peut-être emmener leurs enfants dans des cercles familiaux, explique le maire PS de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, à France 3 Paris IDF. C’est aussi d’avoir un dispositif qui monte en puissance et qui est prêt pour organiser le retour à l’école."

Il faut tout faire pour que les enfants rentrent à l’école le 26 avril

Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis (PS)

"On a trois semaines devant nous, poursuit l’édile. Il faut faire en sorte que ces trois semaines soient utiles. Il faut tout faire pour que les enfants rentrent à l’école le 26 avril." A noter que les différents lieux accessibles pour effectuer un test PCR ou salivaire sont consultables en ligne.

Pour ce qui est du Stade de France, toujours à Saint-Denis, le centre de vaccination géant doit ouvrir mardi 6 avril, dans trois jours. Le site doit permettre de vacciner 10 000 personnes par semaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société