Seine-Saint-Denis – Le tram T4 totalement interrompu "suite à un événement dangereux"

Publié le Mis à jour le
Écrit par MT
Les conducteurs dénoncent des problèmes techniques qui ont engendrés "un événement dangereux".
Les conducteurs dénoncent des problèmes techniques qui ont engendrés "un événement dangereux". © AltoPress / Maxppp

Le trafic est interrompu sur l'ensemble du tram T4 ce jeudi 7 novembre. Les conducteurs ont décidé d'exercer leur droit de retrait pour dénoncer des problèmes techniques "dangereux" sur les nouvelles rames en test sur l'extension de ligne Clichy - Montfermeil.

L'extension du tram T4 ne se fait pas sans remous. Ce jeudi 7 novembre, les conducteurs de la ligne ont décidé d'exercer leur droit de retrait pour dénoncer des problèmes techniques sur l'extension de la ligne vers le nord. Le trafic est ainsi totalement interrompu.

Dans la matinée, il n'y avait d'abord pas de bus de substitution, la SNCF n'ayant pas trouvé de véhicules pour assurer la liaison. Finalement, autour de 10 heures, ces bus ont commencé à circuler.
 

11 nouvelles stations

La SNCF se borne à dire que ce sont "des soucis techniques" qui suscitent des inquiétudes sur cette partie en phase de test.

Selon une conductrice de la ligne contactée, il s'agit d'un "droit de retrait" exercé depuis la fin de journée du mercredi 6 novembre, "suite à un événement dangereux". Elle précise ainsi qu'un tram "hier soir a dû s’arrêter pour éviter un véhicule mais lorsque la rame a voulu repartir, celle-ci a commencé à partir en dérive (en marche arrière) malgré l’usage de nos freinage d’urgence, ce qui est une situation dangereuse et inadmissible" sur les nouvelles rames Dualis.

Le projet est de créer 11 nouvelles stations depuis la gare de Gargan "qui desserviront les villes des Pavillons-sous-Bois, de Livry-Gargan, de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil".
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.