Cet article date de plus de 4 ans

Tremblay-en-France : le restaurateur sera jugé le 24 novembre

Le restaurateur de Seine-Saint-Denis qui a chassé deux femmes voilées de son établissement, le weekend dernier, sera jugé le 24 novembre pour discrimination.
Une vidéo polémique a été tournée samedi soir dans un restaurant de Tremblay-en-France, en Seine-saint-Denis.
Une vidéo polémique a été tournée samedi soir dans un restaurant de Tremblay-en-France, en Seine-saint-Denis. © France 3 Paris IDF/A. Marie
Il est accusé d'avoir tenu des propos discriminatoires et d'avoir chassé deux femmes musulmanes de son établissement le weekend dernier. Un restaurateur de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, sera jugé le 24 novembre prochain pour discrimination dans la fourniture d'un service en raison de l'appartenance à une religion dans un lieu accueillant du public, a indiqué le parquet de Bobigny à l'AFP.

Sur une vidéo de l'incident, largement diffusée sur les réseaux sociaux, on voit le restaurateur déclarer : "Les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes [...] Des gens comme vous, j'en veux pas chez moi [...] Maintenant, vous le savez, alors partez !"

Vidéo sur les réseaux sociaux

Suite à cette affaire, l'attitude du restaurateur, qui a présenté ses excuses "à toute la communauté musulmane" et aux clientes dimanche après-midi, a été condamnée, notamment par Laurence Rossignol, la ministre des Familles, de l'enfance et des droits des femmes. Soutenues par le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), les deux victimes ont de leur côté plainte contre le patron.

LIRE aussi : Femmes voilées expulsées d'un restaurant : le restaurateur de Tremblay présente ses excuses

Le CCIF a annoncé son intention de se porter partie civile et réclamé dans un communiqué "des sanctions exemplaires" pour que cesse "l'impunité des violences et discriminations islamophobes".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société faits divers