Cet article date de plus de 6 ans

Une ado rom enlevée à Bobigny pour un mariage forcé

Trois personnes ont été interpellées mercredi dans un camp rom de Seine-Saint-Denis pour avoir enlevé et séquestré durant une semaine une adolescente de 12 ans pour un mariage forcé.
© France 3
Selon les premiers éléments de l'enquête, la jeune fille, également rom, aurait été enlevée par des hommes en voiture le 29 juillet, à Bobigny, a raconté une source proche de l'enquête. Ce n'est que mercredi vers 15h30, soit plus d'une semaine après les faits, que la mère de l'adolescente a porté plainte. Dans ses déclarations, elle a expliqué que l'adolescente avait été enlevée "sous ses yeux", "pour être mariée de force en Espagne".

Renseignés par des témoins sur son probable lieu de détention, des policiers se sont rendus mercredi en fin d'après-midi dans un campement rom d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour "procéder à des vérifications". Lors de leur passage dans le camp, "ils ont retrouvé l'adolescente", et l'ont "pris(e) en charge", a raconté la source proche de l'enquête, qui précise que la jeune fille "n'était pas blessée".

Lors de cette opération de police, trois personnes ont été interpellées. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait de complices, l'auteur principal des faits, qui devait se marier à la jeune fille, ayant pris la fuite. Le campement rom concerné, situé près du boulevard André Citroën, non loin de l'ancienne usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, accueille près de 420 personnes. Il est visé par plusieurs procédures d'expulsion.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roms police faits divers