• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

VIDEO. Olivier Klein : après la mort de Zyed et Bouna, “l'épilogue n'est pas possible”

Olivier Klein, maire (PS) de Clichy-sous-Bois. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Olivier Klein, maire (PS) de Clichy-sous-Bois. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Dix ans après la mort de Zyed et Bouna, Clichy-sous-Bois rend hommage aux deux jeunes décédés, le 27 octobre 2005. Le maire de la ville Olivier Klein était l'invité du 12/13 mardi. Il revient sur l'événement tragique qui a conduit à trois semaines d'émeutes.

Par France 3 Paris IDF

En 2005, Olivier Klein était adjoint au maire, aux côtés de Claude Dilain. De cette fin d'octobre 2005, l'actuel maire PS de Clichy-sous-Bois garde "un souvenir très ému devant la mort de ces deux enfants", Bouna 15 ans, et Zyed, 17 ans. Il en garde aussi un sentiment de colère, "parce que les mots de compassion adressés aux deux familles n'ont pas été à la hauteur". 

Un drame qui fait partie de l'histoire de la ville

Un hommage doit être rendu mardi après-midi aux deux jeunes morts tragiquement en 2005. Une "allée Zyed et Bouna" doit être inaugurée dans la ville. Pour l'élu de Seine-Saint-Denis, la ville est condamnée à vivre avec le traumatisme de 2005. Selon lui, "il n'y a pas d'épilogue possible" à Clichy-sous-Bois. 

VOIR l'interview d'Olivier Klein, maire PS de Clichy-sous-Bois 
Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois, invité du 12/13




Sur le même sujet

Un incendie à Noisy-le-Sec a entraîné une forte perturbation du trafic sur le RER E et la ligne P du Transilien

Les + Lus