SERIE - Histoires de cinéma - Conserver et faire vivre les films

La Cinémathèque française conserve la mémoire du cinéma mondial, mais c'est d'abord le lieu du cinéma vivant. Sa fréquentation en 2017 est en hausse, car ses visiteurs ne viennent pas ici comme dans un musée mais comme dans un lieu de projection et d'exposition consacré à la vie du cinéma

La Cinémathèque française conserve la mémoire du cinéma mondial, mais c'est d'abord le lieu du cinéma vivant. Sa fréquentation en 2017 est en hausse de 8% par rapport à 2016.
Ces bons résultats sont dus à la programmation de films qui mélangent les genres et qui séduisent un large public, mais aussi aux expositions et aux rétrospectives populaires, parfois polémiques, toujours exigeantes. Le but est d'encourager la pratique cinéma.

Bruno Lopez  et Philippe Aliès.