Cet article date de plus de 5 ans

Sous le périphérique, un restaurant 100 % récup'

Pour perdre l'habitude de gâcher la nourriture, des citoyens ont décidé de créer un projet alternatif : le Freegan Pony, un restaurant très particulier situé sous le boulevard périphérique, à la porte de La Villette. Rien ne s'y perd : la cuisine est faite avec les invendus de Rungis.
Un restaurant alternatif installé sous le périphérique parisien.
Un restaurant alternatif installé sous le périphérique parisien. © France 3 Paris IDF
Quand il se balade dans les allées de Rungis, Aladin Charny ne recherche pas forcément les plus beaux fruits et légumes. Ce restaurateur iconoclaste recherche des produits très particuliers : des fruits et des légumes, qui n'ont pas trouvé preneur.

Ce jour-là, une grosse palette l'attend chez un grossiste spécialisé dans l'agriculture biologique. Avec 50 kilos de marchandises, sous le bras, Aladin repart du marché international de Rungis, sans avoir déboursé un centime. Autrement dit, des courses parfaitement rentables !

VOIR le reportage (V. Ponsy)
durée de la vidéo: 02 min 44
Sous le périphérique, un restaurant 100 % récup'

Un resto... Sous le périphérique

La suite de l'aventure, c'est sous le périphérique, porte de La Villette, qu'elle se vit. Le Freegan Pony est une cantine installée dans un hangar squatté, propriété de la mairie du 19ème arrondissement. Aladin Charny et sa bande préparent des repas végétariens.

Dans ce restaurant alternatif, seule la cuisinière est rémunérée, tous les autres sont bénévoles. Une organisation basée sur la solidarité de tous les membres. Même les meubles ont été récupérés.

Ouvert quatre soirs par semaine, le client peut y déguster entrée, plat et dessert. Et à la fin, c'est le client qui décide du prix. Freegan Pony reste malgré tout sur la scelette : une procédure d'expulsion est en cours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie tendances culture gastronomie sorties et loisirs écologie environnement société