Attaque à Rambouillet : trois membres de l'entourage de l'assaillant en garde à vue

Trois personnes ont été placées en garde à vue apès l'attaque au couteau  survenue ce vendredi après-midi près d’un commissariat de police à Rambouillet dans les Yvelines. 

Une policière a été poignardée à l'entrée du commissariat de Rambouillet (Yvelines).
Une policière a été poignardée à l'entrée du commissariat de Rambouillet (Yvelines). © BERTRAND GUAY / AFP

Vendredi soir, trois personnes de l'entourage de l'assaillant à l'origine de l'attaque au couteau à Rambouillet, dont son père ont été placées en garde à vue selon l'AFP. De plus, deux perquisitions ont eu lieu . L'une chez le père de l'assaillant et l'autre chez une personne l'ayant hébergé récemment à Thais dans le Val-de-Marne.   

Vendredi après-midi, un homme a poignardé une membre des forces de l’ordre en entrant dans le sas du commissariat de Rambouillet . Il a ensuite été neutralisé par balles. L’agresseur est également décédé après avoir succombé à ses blessures. La fonctionnaire de police était agente administrative au sein du commissariat.


 Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à Rambouillet peu après les faits avec le Premier ministre Jean Castex et la présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse était également présente. Le chef du Gouvernement a dénoncé un geste "d'une infinie lâcheté" contre "une héroïne du quotidien". Emmanuel Macron a rendu hommage à la policière dans un tweet dans lequel il a rappelé que le gouvernement "ne céderait rien" face au terrorisme islamiste.

Concernant l'origine de l'assaillant, l'AFP rapporte qu'il s'agit d'un ressortissant tunisien. Selon franceinfo, il était inconnu des services de renseignements, âgé de 36 ans et était arrivé sur le territoire français en 2009. Selon le procureur de la République du parquet national antiterroriste, il avait effectué des repérages sur les lieux du crime. Son profil reste cependant flou rapporte l'AFP.  

La victime était une agente administrative au sein du secrétariat du Commissariat de Rambouillet depuis 28 ans. Elle n'était pas armée au moment de l'attaque. Âgée de 49 ans, elle était mère de deux filles de 13 et 18 ans rapporte l'AFP. La police nationale a salué sa mémoire dans un tweet.       

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité