Début de la vaccination des collégiens dans les établissements franciliens

Depuis ce jeudi de rentrée scolaire, le processus de vaccination des adolescents au sein des collèges franciliens a débuté.
La vaccination dans les collèges franciliens a débuté ce jeudi.
La vaccination dans les collèges franciliens a débuté ce jeudi. © BERTRAND GUAY / AFP

La campagne de vaccination pour les 12-17 se poursuit et depuis la rentrée de ce jeudi 2 septembre, les collégiens peuvent se faire vacciner au sein de leurs établissements scolaires respectifs. Cette accélération de la campagne de vaccination en milieu s’ajoute au respect du protocole sanitaire au sein des collèges pour la deuxième rentrée consécutive. "La vaccination des collégiens est importante, car elle peut permettre d’éviter le plus longtemps possible la fermeture des écoles. Ceci permet d’éviter les troubles psycho-affectifs et le décrochage scolaire chez les adolescents", explique à France 3 Paris Île-de-France le pédiatre François Vié Le Sage. 

Le spécialiste insiste sur le double intérêt de la vaccination pour les élèves. "Ils ont à la fois quelque chose à gagner d’un point de vue individuel en ce qu’ils peuvent continuer à participer à la vie sociale du collège et ils participent également à l’effort collectif qui consiste à accroître la couverture vaccinale sur l’ensemble du territoire" , précise-t-il. 

Au total, en Île-de-France, 452 636 premières doses ont été administrées aux 12-17 ans selon les chiffres de Santé Publique France datant du 23 août 2021. Cela représente 49,2 % de cette tranche de la population sur la région. A savoir qu’un tiers d’entre eux présentent un schéma vaccinal complet, soit 282 416 personnes au total.

"Les éleves seront vaccinés durant les heures de cours"

Les établissements scolaires ne sont pas les seuls endroits où des adolescents peuvent accéder à la vaccination durant les heures de classe. Dans le Val-d’Oise, des élèves du département ont pu bénéficier d’une première injection au sein du Parc des Sports de Jouy-le-Moutier. 

Une avancée que salue la directrice académique du 95. "Les élèves seront accompagnés par des membres du personnel scolaire durant les heures de cours dans l’un de 22 centres de vaccination que compte notre département", a-t-elle indiqué.             

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société rentrée scolaire éducation