Évasion d'un détenu de la prison d'Osny : le point sur l'enquête

Publié le
Écrit par Marc Taubert avec AFP
Un détenu a simulé une tentative de suicide pour être transporté à l'hôpital de Pontoise où l'attendaient deux complices.
Un détenu a simulé une tentative de suicide pour être transporté à l'hôpital de Pontoise où l'attendaient deux complices. © THOMAS SAMSON / POOL

Le fugitif, âgé de 28 ans, avait simulé mardi soir une tentative de suicide et été transporté au centre hospitalier de Pontoise. Aidé de deux complices, il s'est ensuite enfui à bord d'une voiture. Une information judiciaire a été ouverte.

C'est par une simulation de tentative de suicide que le détenu, âgé de 28 ans, a réussi à s'enfuir de la prison d'Osny (Val d'Oise) mardi soir. Après cette simulation, il a été transporté au centre hospitalier de Pontoise.

Arrivé aux urgences, il était attendu par au moins une complice, munie d'une arme longue, qui a rapidement fait feu sur un surveillant pénitentiaire non armé, le touchant dans le dos. Le détenu, aidé de sa complice, a pris la fuite à bord d'un véhicule, selon le parquet de Pontoise.

Un troisième homme qui faisait le guet a également pris la fuite avec eux, selon une source policière. Ils sont activement recherchés avec la diffusion d'une fiche aux services à l'échelle nationale et une information judiciaire pour "évasion en bande organisée et tentative de meurtre" sur un surveillant a été ouverte ce vendredi.

Le surveillant légèrement blessé, protégé par son gilet pare-balle

Le surveillant, protégé par son gilet pare-balle, a été brièvement hospitalisé pour des observations, a par ailleurs indiqué le parquet.

La Brigade nationale de recherche des fugitifs et la PJ de Versailles sont cosaisies de l'enquête.

L'homme, issu de la communauté des gens du voyage, était en détention provisoire depuis le 1er octobre, dans l'enquête sur un assassinat commis fin septembre, selon le parquet de Pontoise. Il est soupçonné d'avoir tué à Valenton (Val-de-Marne) un jeune homme de 18 ans dans la nuit du 28 au 29 septembre.

Il a par ailleurs été condamné à de multiples reprises, notamment pour des délits routiers et des faits de violences aggravées, selon cette même source.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.